Le patron d'ADP préconise la reconnaissance faciale

AFP

20/03/2017 | 485 mots | AEROCONTACT | TRANSPORT AÉRIEN
Le patron d'ADP préconise la reconnaissance faciale © Biometrics picture

Le PDG d'Aéroports de Paris (ADP), Augustin de Romanet, a préconisé lundi d'étudier "à terme" l'utilisation du contrôle par la reconnaissance faciale dans les zones publiques des aéroports après l'agression d'une militaire à Orly samedi.

La reconnaissance faciale est "à terme probablement une piste vers laquelle on pourrait s'orienter" pour identifier les personnes fichées comme dangereuses, a déclaré le patron d'ADP au micro de France Inter.

Il s'agirait de "mettre à l'étude la mise en place de caméras dans les zones publiques" pour comparer les visages avec les fichiers d'images d'individus jugés dangereux, a-t-il précisé à l'AFP, soulignant toutefois que cette technique soulevait un "problème de libertés publiques" qu'il faut régler.

En revanche, il a estimé qu'il ne fallait pas fouiller les personnes à l'entrée de la zone publique, librement accessible, comme par exemple les parcs de stationnement, les zones d'accueil, les voieries extérieures afin d'éviter de créer des cibles à l'extérieur de l'aéroport.

A l'aéroport d'Orly, où sont installées 2.000 caméras, la reconnaissance faciale est déjà pratiquée "pour contrôler les passeports" mais "pas pour détecter les personnes jugées dangereuses", a rappelé M. Romanet.

La technique de reconnaissance faciale établit une connexion entre le visage fiché et les images prises par la caméra.

"La sécurité totale n'existe pas", a affirmé à la radio le patron qui s'est rendu en octobre en Israël pour "voir les méthodes" de sûreté à l'aéroport Ben Gourion à Tel Aviv.

Il a estimé que de tels "check points placés à 5 ou 6 km de l'aéroport" n'étaient "pas réalisables en l'état actuel" dans les aéroports parisiens.

L'aéroport Ben Gourion accueille "moins de 6 millions de passagers par an" contre 66 millions à Roissy-Charles-de-Gaulle et 30 millions à Orly, a souligné M. Romanet.

De tels points de sécurité provoqueraient d'énormes embouteillages, selon lui.

L'agression d'une militaire samedi à l'aéroport d'Orly a conduit les autorités à fermer momentanément les deux terminaux de l'aéroport et à dérouter de nombreux avions vers des aéroports voisins.


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Cathay Pacific supprime 600 postes pour réduire ses coûts
22/05/2017 | AEROCONTACT | TRANSPORT AÉRIEN

La compagnie aérienne hongkongaise Cathay Pacific, qui a accusé en 2016 sa première perte annuelle en huit ans, a annoncé lundi la suppress...


Bombardier dessine une nouvelle cabine pour les Global 5000 et 6000
22/05/2017 | AEROCONTACT | TRANSPORT AÉRIEN

Avec l'arrivée prochaine du Global 7000 sur le marché, Bombardier a décidé d'harmoniser la cabine de toute la famille Global. L'...


Thomas JUIN élu Président de l’Union des Aéroports Français
17/05/2017 | AEROCONTACT | TRANSPORT AÉRIEN

Thomas Juin, 50 ans, directeur de l’aéroport de La Rochelle- Ile de Ré, a été élu aujourd’hui Président de l&rsqu...

Lire aussi :


EBACE 2017 : Le secteur de l'aviation d'affaires se redynamise en Europe
23/05/2017 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | TRANSPORT AÉRIEN

EBACE, le grand salon européen de l'aviation d'affaires qui se tient actuellement à Genève est aussi le lieu incontournable pour pouvoir prendre la température d'un secteur q...


Airbus renforce son positionnement sur l'hélicoptère VIP
23/05/2017 | AEROBUZZ | TRANSPORT AÉRIEN

Airbus Helicopters a officiellement lancé sa marque haut de gamme exclusive Airbus Corporate Helicopters (ACH) lors du salon de l'aviation d'affaires Ebace 2017. Identif...


Brussels Airlines rénove sa flotte long-courrier
23/05/2017 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | TRANSPORT AÉRIEN

Désormais filiale à 100 % de Lufthansa, Brussels Airlines prépare son intégration complète. La compagnie belge doit rejoindre Eurowings, le pôle à bas coût du groupe allemand, en 201...