Le patron d'ADP préconise la reconnaissance faciale

AFP

20/03/2017 | 485 mots | AEROCONTACT | TRANSPORT AÉRIEN
Le patron d'ADP préconise la reconnaissance faciale © Biometrics picture

Le PDG d'Aéroports de Paris (ADP), Augustin de Romanet, a préconisé lundi d'étudier "à terme" l'utilisation du contrôle par la reconnaissance faciale dans les zones publiques des aéroports après l'agression d'une militaire à Orly samedi.

La reconnaissance faciale est "à terme probablement une piste vers laquelle on pourrait s'orienter" pour identifier les personnes fichées comme dangereuses, a déclaré le patron d'ADP au micro de France Inter.

Il s'agirait de "mettre à l'étude la mise en place de caméras dans les zones publiques" pour comparer les visages avec les fichiers d'images d'individus jugés dangereux, a-t-il précisé à l'AFP, soulignant toutefois que cette technique soulevait un "problème de libertés publiques" qu'il faut régler.

En revanche, il a estimé qu'il ne fallait pas fouiller les personnes à l'entrée de la zone publique, librement accessible, comme par exemple les parcs de stationnement, les zones d'accueil, les voieries extérieures afin d'éviter de créer des cibles à l'extérieur de l'aéroport.

A l'aéroport d'Orly, où sont installées 2.000 caméras, la reconnaissance faciale est déjà pratiquée "pour contrôler les passeports" mais "pas pour détecter les personnes jugées dangereuses", a rappelé M. Romanet.

La technique de reconnaissance faciale établit une connexion entre le visage fiché et les images prises par la caméra.

"La sécurité totale n'existe pas", a affirmé à la radio le patron qui s'est rendu en octobre en Israël pour "voir les méthodes" de sûreté à l'aéroport Ben Gourion à Tel Aviv.

Il a estimé que de tels "check points placés à 5 ou 6 km de l'aéroport" n'étaient "pas réalisables en l'état actuel" dans les aéroports parisiens.

L'aéroport Ben Gourion accueille "moins de 6 millions de passagers par an" contre 66 millions à Roissy-Charles-de-Gaulle et 30 millions à Orly, a souligné M. Romanet.

De tels points de sécurité provoqueraient d'énormes embouteillages, selon lui.

L'agression d'une militaire samedi à l'aéroport d'Orly a conduit les autorités à fermer momentanément les deux terminaux de l'aéroport et à dérouter de nombreux avions vers des aéroports voisins.


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Lufthansa dote ses 20 000 PNC d’iPads minis
13/06/2017 | AEROCONTACT | TRANSPORT AÉRIEN

Lufthansa poursuit son programme de transformation numérique appelé «OPSession», en dotant ses 20 000 membres d’équipage d&rsquo...


Alice-Anne Médard, DRH du Groupe ADP : « nous allons recruter 120 à 130 personnes par an sur les quatre ans à venir »
07/06/2017 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Le secteur du transport aérien français est plutôt terne depuis quelques années en termes de création d'emplois, avec un pavillon...


Tanguy Cartuyvels rejoint l'équipe marketing de Brussels Airlines
01/06/2017 | AEROCONTACT | TRANSPORT AÉRIEN

Tanguy Cartuyvels a récemment rejoint l’équipe marketing de Brussels Airlines en tant que nouveau VP Marketing. Avec son expérience et son s...

Lire aussi :


22/06/2017 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | TRANSPORT AÉRIEN

Face à une concurrence grandissante entre Paris et La Havane, Air France a entamé un saut qualitatif sur cette destination avec de nouvelles cabines proposées à ses clients d...


Airbus opte pour les boîtes noires éjectables
21/06/2017 | AEROBUZZ | TRANSPORT AÉRIEN

A partir de 2019, tous les longs courriers (A330, A350XWB, A380 et A321LR) qui sortiront des chaînes d'assemblage d'Airbus seront équipés d'un enregistreur de vol qui s'éjecte...


21/06/2017 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | TRANSPORT AÉRIEN

Airbus Defence & Space annonce avoir signé un contrat avec la société de leasing Stellwagen, pour une commande ferme de douze C295, assortie de douze avions supplémentaires ...