Agent des opérations aériennes / Préparateur de vol


© Air Canada
Le préparateur de vol est un maillon indispensable tant pour la sécurité aérienne que pour garantir la bonne qualité des services. En effet, il participe à la gestion des vols et de la circulation aérienne, en coordonnant et en contrôlant la mise en œuvre des opérations d'escale.

Missions


• Agencer et préparer les éléments devant permettre un décollage : organisation du chargement de l’aéronef, devis de masse et de centrage, plan d’hygiène, mise en œuvre des règles de sécurité et environnementales
• Orchestrer les activités opérationnelles au sol : fret, déchargement, ravitaillement,
• Planification des activités des agents de pistes,
• Organisation et établissement du plan de vol,
• Mise au point de mesures correctives en cas de dysfonctionnements.

Compétences


• Parfaite connaissance du fonctionnement des aérodromes, des caractéristiques des aéronefs, mais aussi des règles et méthodes d’établissement des plans de chargement,
• Parfaite connaissance des réglementations en matière de transport et de sécurité aérienne,
• Maîtrise des outils informatiques et de communication,
• Excellente maîtrise de l’anglais.

Formations


Les détenteurs d’un Bac + 2 Scientifique ou Professionnel, mais aussi les diplômés de l’ENAC peuvent accéder à ce métier. Un cursus professionnel en exploitation de vol constitue un atout très appréciable aux yeux des employeurs, ainsi qu'une formation spécifique en anglais.

Salaire


L’agent d’opération gagne environ 1500 euros bruts en début de carrière. Ce montant sera revu à la hausse au fil des expériences et en fonction de la taille de l'entreprise.

Évolutions de carrière


Le préparateur de vol pourra, plus tard, occuper un poste de superviseur ou devenir formateur technique. L'agent d'opération pourra également prétendre à un poste de directeur logistique ou d'exploitation après une dizaine d'années d'expérience.

Autres appellations


• Agent d’opération aérien,
• Technicien coordinateur Avion,
• Agent de trafic aérien.

Conseils


"Le métier des opérations est en constante évolution. Nous nous acheminons vers une plus grande professionnalisation car les nouvelles réglementations visent à intégrer de plus en plus l’agent d’opérations dans le déroulement du vol et ainsi à élargir son champ de responsabilité.

De ce fait, les compagnies ont besoin d’agents possédant des compétences pointues dès la sortie de leur formation. Il est donc impératif de choisir une école qui adapte systématiquement son programme à ces nouvelles réglementations et qui dispose d’instructeurs ayant une solide expérience du terrain "

Cédric Jullian - 06.95.68.72.02 – www.horizons-academy.com

Témoignages


"Après une expérience réussit en tant qu'Agent d'escale, j'ai très vite accroché avec l'environnement aéronautique. J'ai voulu approfondir dans c'est univers et ai effectué quelques recherches dans un métier plus technique. C'est là que j'ai découvert le métier d'Agent d'Opérations et me suis inscris en formation chez Horizons Academy. Ce fut une formation longue mais à la fois courte étant donné la quantité d'informations à assimiler. À la suite de cette formation j'ai pu effectuer un stage aux opérations aériennes chez Jinggong Global Jet à Hanghzou en Chine, qui d'ailleurs m'a proposé un contrat par la suite que j'ai accepté. Il faut savoir que c'est un métier qui nécessite de la rigueur, de la flexibilité autant en terme d'horaires que de compétences. Également de la curiosité pour pouvoir se tenir à jour sur les évolutions des règles en vigueur, car c'est un métier qui est en constante évolution. Pour revenir sur la rigueur, il faut savoir que c'est un métier dans lequel la marge d'erreur est très minime. En effet, le plan de vol que l'on effectue se doit d'être impeccable la moindre erreur peut avoir de lourdes conséquences. Bien évidemment on acquiert au fur et à mesure du temps plus d'experience qui nous permet de mieux gérer les difficultés que l'on rencontre. Il faut avoir une bonne maitrise de l'anglais car on communique souvent avec les escales extérieures. Le métier est absolument passionnant, on est directement en contact avec les équipages, ce sont tout simplement nos collègues de travail. On est amené à leur faire le briefing ce qui fait que l'on peut échanger régulièrement avec eux. Lorsque l'ont est agent d'opérations on ne prend plus l'avion avec la même vision qu'auparavant. Comme la plupart des métiers liés à l'aérien on travail en horaires décalés et le weekend. Avec de l'organisation on peut s'y habituer sans trop de problèmes, bien sûr comme tout métier il y a des inconvénients. En résumé c'est un métier dans lequel on évolue avec les réglementations aérienne et donc toujours se tenir informer de ces évolutions. On a de grandes responsabilités sur le bon déroulement du vol donc le maitre mot sera rigueur. C'est un stress positif qui en découle de tout ça." LAMINE S.