Ingénieur validation


© 3il-ingenieurs.fr
En matière de construction aéronautique, l’ingénieur validation assure la prise en charge des procédures de contrôle et d'essais des pièces et des équipements d'aéronefs spécifiques. Cette analyse de conformité doit se faire au regard des cahiers de charges en présence : caractéristiques d’origine et normes propres aux constructeurs entre autres.

Missions


• Analyser les contraintes techniques du projet
• Rédiger et valider les procédures d’essai
• Établir des programmes de qualification et de validation selon un cahier des charges précis
• Coordonner les opérations et analyser les résultats (défaillances, anomalies…)
• Établir des rapports d’essais et monter un dossier de validation
• Soumettre et réaliser un plan d’amélioration

Compétences


• Connaissances approfondies et expérience en construction aéronautique
• Parfaite maîtrise des procédés d’essai et de validation
• Excellente maîtrise de l'anglais technique et des paramètres techniques : mécanique, hydraulique, systèmes électroniques et informatiques…
• Bonne connaissance des opérations liées à la fabrication des pièces et des modules aéronautiques
• Bonne capacité rédactionnelle

Formations


Le poste d’ingénieur validation est ouvert aux détenteurs d’un master professionnel ou d’un diplôme d’ingénieur en aéronautique.

Salaire


Les ingénieurs validation bénéficient d’un salaire d’embauche situé entre 2300 et 2800 euros bruts.

Évolutions de carrière


Un ingénieur de validation peut prétendre au poste de chef de projet ou de chargé de méthode après quelques années d’expérience. Il peut aussi travailler en tant que consultant selon les compétences qu'il a pu acquérir.

Autres appellations


• Analyste test et validation
• Ingénieur test et validation