Opérateur-régleur sur machine à commandes numériques


© Adrien Daste / Safran
L’opérateur-régleur aéronautique est amené à exercer son métier dans différents secteurs comme les unités de fabrication, l’aéronautique, l’automobile, la chimie, l’armement et même l’agroalimentaire. Pour ce faire, il utilise des machines perfectionnées comme celles qui sont à commande numérique.

Missions


• Préparer en aval le processus de production en étudiant le dessin de la pièce à fabriquer et en sélectionnant le mode opératoire,
• Fabriquer des pièces suivant les techniques adoptées après les premiers essais et tests,
• Utiliser une ou plusieurs machines à commande numérique suivant le programme de fabrication assistée par ordinateur (FAO),
• Assurer le bon déroulement du système de fabrication lorsque celui-ci est lancé,
• Veiller en permanence au respect de la qualité, des coûts et des délais,
• Contrôler les pièces terminées et procéder aux corrections si nécessaire.

Compétences


• Avoir une grande polyvalence, c’est-à-dire être capable de se servir des machines à commande numérique sophistiquées tout en maîtrisant parfaitement les formules mathématiques et les schémas,
• Avoir un grand sens des responsabilités pour faire face aux différents problèmes qui peuvent survenir à tout moment et suivre respectueusement les règles de sécurité en vigueur,
• Être méthodique et logique,
• Être précis dans les gestes et savoir garder son sang-froid, tout en essayant de trouver les solutions aux problèmes dans les meilleurs délais.

Formation


Il est possible de devenir opérateur régleur sans avoir le bac, en ayant un CAP en conduite de systèmes industriels par exemple, un BEP en productique mécanique option usinage, ou encore un BEP en maintenance des systèmes mécaniques automatisés. Ceux qui ont un bac professionnel ou une mention complémentaire comme opérateur régleur en système de rectification ou opérateur régleur sur machine à commande numérique peuvent également accéder à ce métier.

Salaire


Le salaire d’un opérateur régleur qui débute dans sa carrière tourne autour de 1 700 € bruts par mois.

Évolution de carrière


Après plusieurs années d’expérience, l’opérateur régleur peut encadrer une équipe et accéder au poste de chef d’atelier. Il peut également devenir programmeur sur machine à commande numérique, gestionnaire de production, technicien de méthodes ou conducteur de ligne automatisée.

Autres appellations


• Régleur sur machines-outils à commande numérique,
• Opérateur sur machines-outils à commande numérique,
• Préparateur-programmeur de commande numérique,
• Technicien en préparation-programmation commande numérique.

Vidéo : Opérateur / Opératrice sur commande numérique