Technicien de contrôle non destructif - CND


© LE BRIGAND NDT
Le Technicien de contrôle non destructif aéronautique (CND) est essentiel au sein des unités de production, car il vérifie les défauts sur les pièces ou structures métalliques et relève les signes d’usure qui peuvent nécessiter le remplacement ou la réparation d’une pièce. Son rôle est d’autant plus important qu’il peut détecter les défauts à l’intérieur même de la matière.

Missions


• Procéder aux contrôles en optant pour le procédé le plus adéquat selon le matériau
• Vérifier la conformité des pièces par rapport aux normes en vigueur
• Rédiger les rapports d’analyses et garantir la traçabilité de la qualité des pièces
• Élaborer un planning de mesures préventives et/ou correctives si nécessaire

Compétences


• Maîtriser les différentes méthodes de contrôle non destructif
• Manipuler de manière optimale les outils de contrôle
• Savoir lire des plans techniques
• Parler l’anglais et plus particulièrement les termes techniques liés à l’aéronautique

Formation


Pour devenir Technicien de contrôle non destructif, il faut au minimum disposer d’un CAP ou d’un BEP dans le domaine de l’électricité ou de la mécanique et justifier de deux ans d’expérience professionnelle dans ces métiers.
Par ailleurs, pour pouvoir se former au métier de Technicien de contrôle non destructif, il est indispensable d'être tolérant aux sources de rayonnements ionisants. Un avis médical délivré par un professionnel assermenté est donc obligatoire.

Salaire


Le Technicien de contrôle non destructif gagne un salaire de 1600 à 1900 euros à ses débuts.

Évolution de carrière


En plus de pouvoir superviser des agents en tant que Responsable d’équipes de contrôles, le Technicien de contrôle non destructif peut espérer occuper un poste d’Inspecteur des installations ou devenir Agent de maîtrise au niveau du service Qualité.

Autres appellations


• Technicien CND.
• Contrôleur non destructif.
• Agent de contrôle non destructif.
• Radiologue Industriel.
Technicien Qualité.