Cuisine VS plaisir des papilles en altitude

Le 02/12/2014 par Aurore Martin
A 10 000 mètres, nos perceptions et sensations à bord d'un avion diffèrent totalement que sur la terre ferme : moins d'oxygène, problèmes de déshydratation ou oreilles qui se bouchent ; des problèmes en partie liés à l'altitude et la pressurisation de la cabine.

Une autre conséquence due au voyage en altitude, c'est le goût.

Plusieurs facteurs peuvent l'altérer voire le modifier c'est ce que nous explique Michel Quissac, Corporate Chef chez Servair.
A la une