Alten se positionne sur la révolution digitale de l'industrie aéronautique

Guillaume Lecompte-Boinet

23/06/2017 | 741 mots | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE
Alten se positionne sur la révolution digitale de l'industrie aéronautique © Alten

Fabrication additive, réalité virtuelle, maintenance prédictive... Le spécialiste de l'ingénierie se positionne sur un large éventail d'activités liées à la digitalisation de l'industrie aérospatiale. Ce secteur est clé pour la firme française puisqu'il pèse un peu plus de 20% de son chiffre d'affaires (1,75 milliard d'euros en 2016), avec 3300 ingénieurs. Alten travaille pour la plupart des constructeurs et équipementiers européens, Airbus, Dassault Aviation, Leonardo, Safran, Rolls Royce, Zodiac Aerospace ou Thales. « Nous sommes en effet présent sur la plupart des nouvelles technologies du digital que l'industrie aérospatiale et défense souhaite implémenter », explique Stéphane Lapierre, directeur technique Aerospace d'Alten. Dans le domaine de la fabrication additive par exemple, Alten a effectué des missions consistant à identifier des fournisseurs potentiels, ou de vérifier que telle ou telle pièce est bien adaptée à la fabrication additive, en termes de caractéristiques, de gain de masse, etc.. Les ingénieurs d'Alten ont par exemple travaillé avec Airbus, le premier client du groupe en aéronautique, sur des supports d'équipements électriques pour le programme A350XWB, qu'ils ont qualifié pour la fabrication additive afin de préparer la phase de série, avec notamment des préconisations sur les fournisseurs de machines.

Autre thème, la réalité virtuelle et augmentée. Alten peut réaliser des simulations numériques d'un atelier, ou d'un concept de cabine d'avion ou de cockpit. Le cockpit du futur est d'ailleurs l'un des chantiers principaux sur lequel intervient l'ingénieriste. « Nous avons plus de 50 personnes sur ce sujet qui travaillent avec Airbus », note Pierre-François Péchin, directeur technique Systèmes. L'approche d'Alten est pluridisciplinaire avec naturellement des ingénieurs systèmes (pour le Flight Management System ou les écrans). Mais aussi des concepteurs « user experience-user interface »(UX-UI), dont la mission est d'imaginer des équipements plus intuitifs et plus ergonomiques. « Nos ingénieurs travaillent en mode plateau avec des pilotes et instructeurs de façon à réaliser des « prove of concept » rapidement », ajoute Pierre-François Péchin. Pour cela, Alten ne se prive pas d'utiliser des casques de réalité virtuelle. Le cockpit du futur sera 100 % digital et tactile, avec des afficheurs tête haute en réalité augmentée, et surtout, une approche fonctionnelle : au lieu de traiter séparément chaque système (commande vol, FMS, etc.) pour effectuer une man?uvre (approche finale par exemple), il y aura une seule fonction pour gérer automatiquement l'ensemble.

Le big data est naturellement l'un des sujets phares d'Alten. Dans ce domaine, c'est le défi de la maintenance prédictive qui domine dans les missions. Une quinzaine de personnes multi-métiers y oeuvrent, ingénieurs systèmes, data analystes pour développer les algorithmes, et développeurs-codeurs pour alimenter les ingénieurs systèmes. « Nous pouvons faire de la MRO prédictive aussi bien sur les avions en ligne qu'en production : grâce à ces outils, on peut savoir à l'avance que dans telle ou telle condition on aura un problème en assemblage, et donc y remédier par avance. L'avantage, c'est qu'on se base sur des données précises », explique Stéphane Lapierre. Toutes ces opportunités de marché permettent à Alten d'aborder avec une certaine sérénité le manque de nouveaux programmes « feuille blanche » qui s'annonce pour les années qui viennent. Le groupe développe de nouveaux territoires comme le support à la production, ou le service (MRO, retrofit de cabine, amélioration de l'opérabilité d'un avion, etc.).

> Découvrez les opportunités chez Alten


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Delphine Barault nommée Directrice des Ventes Entreprises à la Direction du Commercial France d'Air France-KLM
25/10/2021 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Forte d’une expérience de plus de vingt ans au sein d’Air France-KLM, Delphine Barault a pris ses fonctions de Directrice des Ventes Entre...


25/10/2021 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

En cette période de rentrée une nouvelle équipe reprend les missions de la FNAM afin d’impulser une nouvelle dynamique pour accompagner un d...


Pilote d'A400M, le sous-lieutenant Florian partage son expérience
21/10/2021 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Pilote d'A400M, le sous-lieutenant Florian nous partage son quotidien sur la campagne d'affichage que vous avez pu voir partout en France.Depuis combien vous &...

Lire aussi :


Comment la famille A320neo d'Airbus a déjà fortement contribué à la réduction des émissions du transport aérien
14/10/2021 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

La décarbonation de l'aviation dépendra grandement, on le sait, du taux de renouvellement des appareils au sein des flottes des compagnies aériennes. Moins gourmands en carb...


Nouveaux paradigmes pour une aviation commerciale plus durable
12/10/2021 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

L'essor des Biocarburants Aériens Durables (SAF - Sustainable Aviation Fuel) va désormais être primordial pour pouvoir remplir les objectifs de réduction des émissions de CO2 du...


Aviation d'affaires : encore du mieux, mais pas de reprise solide des ventes de jets neufs avant 2025
11/10/2021 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Alors que va se tenir dans les prochaines heures à Las Vegas la convention NBAA-BACE, traditionnelle grand-messe de l'aviation d'affaires, le motoriste et équipementier am...