CATS : la filiale de formation militaire d'Airbus se diversifie

Marie CHIRISTOPHE
09/11/2017 | 1134 mots | AEROCONTACT | CARRIÈRE
CATS : la filiale de formation militaire d'Airbus se diversifie © Cassidian Aviation Training Services

Arrivé du siège d’Airbus d’Elancourt et nommé en avril 2017, Jean Longobardi a investi la base 709 de Cognac-Châteaubernard en tant que Président de Cassidian Aviation Training Services avec l’intention de pérenniser les activités de la société.  

Nous avons échangé sur la politique RH de la filiale avec Mesdames FORT et CLEMENT, respectivement adjointe RH et Droit du Travail et responsable formation adjointe RH.

Quel est le rôle de votre filiale ?

La société CATS a été créée en 2006. C’est une filiale du Groupe Airbus. Nous intervenons essentiellement dans le soutien des activités aériennes militaires. Nous assurons principalement le soutien des outils de formation de l’école de pilotage de l’armée de l’air et de la marine nationale pour permettre aux élèves pilotes de réaliser des vols en toute sécurité sur des avions adaptés aux besoins militaires. Notre volonté première est la sécurité des vols qui est assurée grâce au professionnalisme de notre personnel et qui est notre grande devise au sein de la société.

Nous assurons aussi le soutien des simulateurs utilisés par l’armée de l’air pour la formation des élèves pilotes. Nous donnons également dans nos locaux des cours d’instruction techniques et théoriques dispensés par nos salariés instructeurs.

De combien d’avions disposez-vous ?

Nous disposons de seize Cirrus SR 20, dix Cirrus SR 22 et dix-huit G120 GROB.

Combien de salariés êtes-vous ?

Nous serons 139 salariés en CDI au 31 décembre 2017 et accueillons également actuellement six apprentis. L’apprentissage est une démarche que nous faisons tous les ans, dans une volonté de transmettre notre savoir-faire grâce à nos salariés. L’objectif est de garder par la suite nos apprentis dans la mesure du possible et en fonction des postes disponibles. Tout ceci dans une perspective de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Comment sont répartis vos différents sites géographiques ?

Nous nous répartissons sur plusieurs sites. Nous avons un siège social qui est sur Cognac, nous avons des sites pour l’armée de l’air à Avord et Salon de Provence, pour la marine nationale à Lanvéoc, Lann-Bihoué et un site hors base à Angoulême. Mais nous intervenons aussi sur d’autres sites de l’armée de l’air ou à l’étranger, pour des dépannages ou pour accompagner des détachements des unités que nous soutenons.

Quels sont les profils que vous recrutez actuellement ?

Nous proposons des postes en CDI pour des techniciens de maintenance B2 qui sont spécialisés avionique, ainsi que des techniciens de maintenance B1-1 spécialisés avions à turbine, notamment pour nos sites de Lann-Bihoué et Avord.

Demandez-vous de l’expérience ?

Nous demandons deux à trois ans d’expérience.

Au-delà de la compétence technique, quelles qualités recherchez-vous ?

Nous sommes essentiellement implantés sur des bases militaires, donc nous cherchons des personnes rigoureuses, avec un certain savoir-être vis-à-vis de nos clients. Nous sommes très attentifs au cours de la période d’essai. Nous observons et accompagnons les candidats pour nous assurer qu’ils correspondent aux attentes que nous avons pour nos postes.

Considérant votre clientèle, vous employez donc d’anciens militaires ?

Tout à fait. Il y a quelques années nous employions essentiellement des militaires qui constituaient environ 80% de nos effectifs. C’est moins le cas aujourd’hui, mais cela reste tout de même la majorité de la population, même si avoir été militaire ne constitue pas un critère de recrutement.

Quels sont vos biais de recrutement ?

Aerocontact.com, Pôle Emploi, la mobilité interne et les réseaux d’anciens élèves au niveau des écoles également.

Imposez-vous un certain niveau d’anglais ?

Oui, nous demandons un bon anglais technique. Par ailleurs nous prévoyons dans le cadre de notre plan de formation de faire également des remises à niveau.

Quelles sont les spécificités liées à votre activité ?

Nous nous sommes adaptés à notre clientèle militaire et ce monde est devenu le nôtre. Cela suppose donc beaucoup de rigueur et de communication externe avec nos clients. Nous sommes cependant sur une base aérienne, ce qui implique par ailleurs un droit de réserve au quotidien.

Pouvez-vous nous parler de l’inauguration du nouveau hangar ?

Il s’agira d’un site dédié à la maintenance aéronautique, sur lequel nous n’allons pas proposer d’heures de vol pour le moment, contrairement aux autres sites. Nous avons effectué des embauches de peintres, de chaudronniers et de techniciens de maintenance B-2. Les recrutements sont clos pour le moment mais nous attendons de voir comment va évoluer le site. Il y avait neuf personnes auparavant et nous avons doublé les effectifs. Nous envisageons parallèlement de déplacer du personnel de Cognac pour être affecté à ce site.

L’activité dédiée à ce hangar est pour le moment confidentielle, mais reste dans la suite logique de nos activités.

Quelles sont les évolutions à venir pour CATS ?

Depuis avril 2017, notre nouveau Président, Monsieur Longobardi, mise vraiment sur la promotion interne. Il encourage les jeunes à progresser et n’hésite pas à leur donner une chance pour réussir.

CATS envisage aujourd’hui d’autres marchés plus classiques, plusieurs pistes de projets sont étudiées, notamment dans le civil.

Propos recueillis par Marie CHRISTOPHE

> Les opportunités chez Cassidian Aviation Training Services

> En savoir plus sur Cassidian Aviation Training Services


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Information Concours ENAC
01/04/2020 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

En raison de l'épidémie de Covid-19, la conférence des grandes écoles et la conférence des directeurs des écoles fran&cce...


Découvrez les enseignants de l’IPSA en vidéo !
26/03/2020 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Sans eux, l’IPSA ne serait pas l’IPSA : les enseignants de notre école contribuent chaque jour à permettre aux étudiant...


Elles bougent : milite pour plus d’ingénieures et techniciennes dans les secteurs industriels et technologiques
26/03/2020 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Marie Sophie Pawlak, la présidente fondatrice d’Elles bougent a créé une association très engagée. En effet, elle milite pour ...

Lire aussi :


Le « cas TK »
31/03/2020 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Les relations entre les compagnies aériennes et les industriels s'annoncent tumultueuses pour les prochains mois, avec des reports de livraisons et des annulations de co...


Coronavirus : Airbus suspend sa production en France et en Espagne
17/03/2020 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Alors que la plupart des industriels de l'aéronautique privilégiaient jusque-là des mesures de vigilance, Airbus a décidé de passer à la vitesse supérieure pour tenter d'endiguer la...


MRO : signature d'un accord stratégique entre S7 Technics et Satair pour la Russie et les pays de la CEI
11/03/2020 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | MAINTENANCE / MRO

S7 Technics annonce avoir signé un accord de stock en consignation avec Satair. Ce partenariat stratégique va permettre d'élargir la portée des capacités de maintenance de la s...