« Derichebourg Atis Aéronautique favorise la promotion interne et la mobilité »

Alice Picard
31/05/2018 | 928 mots | AEROCONTACT | CARRIÈRE
« Derichebourg Atis Aéronautique favorise la promotion interne et la mobilité » © Mme BRUNELLO-MOLA Georgia, Directrice des Ressources Humaines et Mme GOUASE Laetitia, Responsable Recrutement et Mobilité chez Derichebourg Atis Aéronautique

Un entretien avec Mme BRUNELLO-MOLA GeorgiaDirectrice des Ressources Humaines et Mme GOUASE Laetitia, Responsable Recrutement et Mobilité chez Derichebourg Atis Aéronautique.

Pouvez-vous nous présenter votre activité ainsi que votre stratégie en matière d’embauches ?

Georgia BRUNELLO-MOLA :

Depuis plus de 20 ans nous accompagnons les plus grandes entreprises industrielles aéronautiques dans leurs challenges. Filiale du Groupe français Derichebourg, nous sommes une société de services spécialisée dans la sous-traitance aéronautique in situ. Nous intervenons tout au long du cycle de vie de l’avion sur les métiers de la Préparation industrielle, Production, Support de production, Qualité, Supply Chain & Logistique et Gestion de navigabilité.     

Laëtitia GOUASE :

En 2017, nous avons recruté 400 collaborateurs. Nous recherchons des profils spécialisés en aéronautique : des compagnons aux ingénieurs en passant par les managers, des spécialistes en supply chain et des techniciens aux qualifications variées. Nous offrons exclusivement des contrats à durée déterminée ou indéterminée. Toutefois, nous jugeons un recrutement réussi lorsque les salariés adhèrent à nos valeurs, se sentent bien sur leur poste et restent au sein de notre société.

Georgia BRUNELLO-MOLA :

Ayant des filiales en Allemagne, Espagne, aux Etats-Unis et des prestations en Chine ou au Moyen-Orient par exemple, nos besoins en matière de collaborateurs qualifiés et notre champs d’actions ne cessent de s’élargir ce qui nous oblige à être créatifs et innovants  dans notre stratégie de recrutement.

Quels sont vos critères de sélection ?

Laëtitia GOUASE :

Plus que l’expérience et le savoir-faire, nous privilégions également les qualités humaines et le savoir-être. Nos collaborateurs sont d’ailleurs très impliqués en matière de formation et font beaucoup de tutorat pour transmettre leurs expériences et connaissances. Les valeurs de proximité, rigueur, sécurité et expertise sont primordiales. Nous maîtrisons bien aujourd’hui l’intégration des nouveaux collaborateurs pour qu’ils s’imprègnent de notre culture et apprennent vite nos métiers.

Georgia BRUNELLO-MOLA :

L’expertise et la sécurité sont deux valeurs incontournables car nous vendons à nos clients un « work package » qui comprend la technique mais également la conduite de projet. Nos équipes sont déployées chez le client et doivent être performantes. Le sens du service et la satisfaction du client, avec un niveau d’expertise élevé, sont nos principaux objectifs.

Au-delà d’un service, nous vendons effectivement un « package de valeurs » à travers une équipe de production intégrée.

Comment favorisez-vous l’engagement et l’implication de vos collaborateurs ?

Georgia BRUNELLO-MOLA :

Nous avons signé l’an passé avec les partenaires sociaux un accord sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) afin de développer la polycompétence, avec la mise en place de passerelles métiers, et la polyvalence, pour apprendre à nos salariés à intervenir sur plusieurs types de machines. Nous devons conserver l’ensemble de nos talents et les orienter en fonction du développement de l’entreprise et des aléas du marché. Cette année, nous avons créé 80 passerelles métiers et en période difficile, nous faisons des accompagnements individualisés. Les RH travaillent en étroite collaboration avec les experts métiers et apportent leur aide en matière de gestion des parcours des candidats afin de positionner nos collaborateurs sur le poste le plus approprié en fonction de leurs compétences.

Laëtitia GOUASE :

Il existe de nombreuses passerelles entre les différents métiers du secteur aéronautique. Au cours de leur carrière, tous nos collaborateurs peuvent prétendre à évoluer vers des métiers différents ou des fonctions managériales et ainsi contribuer à l’évolution de la société tout en s’inscrivant dans des projets sur la durée. Nous les accompagnons personnellement dans leur développement professionnel et favorisons avant tout la mobilité interne.

Nos salariés sont les mieux positionnés pour diffuser, valoriser et déployer nos valeurs. Il s’agit d’un travail collaboratif et d’équipes entre les managers opérationnels et la DRH.

Georgia BRUNELLO-MOLA :

Pour qu’une marque employeur soit forte, il faut que l’entreprise sache fédérer l’ensemble de ses collaborateurs et qu’ils aient un fort sentiment d’appartenance… c’est ce sur quoi nous travaillons au quotidien.

Propos recueillis par Alice Picard

> Derichebourg Atis Aéronautique recrute !


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Marc Parent, président et chef de la direction de CAE, reçoit le prix James C. Floyd de l'AIAC pour sa contribution exceptionnelle à l'industrie aérospatiale canadienne
13/11/2019 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Le président et chef de la direction de CAE, Marc Parent, a reçu le prix James C. Floyd de l'Association des industries aérospatiales du Canad...


Le nouveau directeur général de Vatry désigné
13/11/2019 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Le nouveau directeur général de Vatry désignéL’assemblée départementale réunie en session ce vendredi 8 novembre...


Quand les Ipsaliens imaginent le futur des explorations avec l'ESA !
07/11/2019 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Le mardi 8 octobre, l’école HEC accueillait un événement dédié aux passionnés de l'espace et au...

Lire aussi :


08/10/2019 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | CARRIÈRE

Opérationnel depuis février 2019, le Conversion Training Center (CTC) de Dassault Aviation, implanté à Bordeaux-Mérignac, vise à prendre en charge une partie de la formation des...


L'aviation générale retenue au sol par le manque de mécaniciens
03/10/2019 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | CARRIÈRE

Si les problèmes de recrutement sont très présents dans l'industrie aéronautique et l'aviation commerciale, ils n'épargnent pas non plus l'aviation générale. La part du secteur re...


L'EPNER doit « maintenir un haut degré de compétences »
06/09/2018 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | CARRIÈRE

Depuis 1946, l'École du personnel navigant d'essais et de réception (EPNER) forme les futurs pilotes et ingénieurs dédiés aux essais en vol des aéronefs, aussi bien civils que mi...