Près de 37 400 avions neufs d'une valeur de 5 800 milliards de dollars seront nécessaires au cours des 20 prochaines années.

Airbus

10/07/2018 | 777 mots | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE
Près de 37 400 avions neufs d'une valeur de 5 800 milliards de dollars seront nécessaires au cours des 20 prochaines années.

#AirbusGMF Les citoyens et les réseaux mondiaux génèrent une croissance de 4,4 % par an.
 

La flotte mondiale d'avions passagers va plus que doubler pour atteindre 48 000 appareils en 20 ans avec une croissance du trafic aérien affichant un solide pourcentage de 4,4 % par an et entraînant un besoin de 37 390 avions passagers et cargo neufs, selon les nouvelles prévisions globales de marché (GMF - Global Market Forecast) 2018-2037 d'Airbus.
 

Les facteurs de croissance comprennent une consommation privée 2,4 fois plus élevée dans les marchés émergents, des revenus disponibles en hausse et un quasi-doublement des classes moyennes à l'échelle mondiale. Les pays émergents représenteront plus de 60 % de la croissance économique et les voyages par habitant seront multipliés par 2,5 fois pour ces pays. Associée à l'évolution des business models des compagnies aériennes et à la poursuite de la libéralisation, l'ampleur croissante du transport aérien entraînera une résilience accrue face aux ralentissements régionaux.
 

L'augmentation du rayon d'action et de la capacité des avions grâce aux développements technologiques permet aux compagnies aériennes d'explorer de nouvelles opportunités commerciales tout en restant axées sur la réduction des coûts.

"On constate une tendance croissante à exploiter les avions dans une gamme plus large d'opérations, avec des appareils qui sont aujourd'hui plus à même d'effacer les frontières entre les segments de marché. Ces réalités nous ont amenés à développer une nouvelle segmentation avec des catégories Small, Medium, Large et Extra-Large qui reflètent plus fidèlement la manière dont les compagnies aériennes exploitent les avions", a déclaré Eric Schulz, Chief Commercial Officer d'Airbus. "Grâce à la polyvalence de notre famille d'avions la plus complète, leader du marché, le haut de gamme de nos monocouloirs, l'A321neo, est une solution de transport efficiente sur les lignes long-courriers et nos gros-porteurs, tels que l'A330neo, sont également exploités sur les lignes régionales. Nous sommes extrêmement solides dans ce segment de marché Medium."

Airbus est déjà leader sur le segment Small (S) avec l'A320neo et sur le segment Large (L) avec l'A350-900. Sur le segment Extra-Large (XL), le marché des avions de remplacement n’en est qu’à ses débuts et offre des opportunités pour l'A350-1000 très efficient en association avec l'A380.
 

Si l'on examine plus attentivement les quatre segments, sur le segment Small couvrant généralement le secteur où la plupart des avions monocouloirs d'aujourd'hui sont en concurrence, Airbus prévoit un besoin de 28 550 avions neufs, ce qui représente plus des trois quarts de la demande totale prévue. Sur le segment Medium, pour les missions exigeant une flexibilité accrue en termes de capacité et de rayon d'action, représentées par des gros-porteurs de capacité inférieure et des avions monocouloirs long-courrier, Airbus prévoit une demande de 5 480 avions passagers et cargo. Concernant la flexibilité accrue en termes de capacité et de rayon d'action, sur le segment Large qui englobe aujourd'hui la plupart des A350, 1 760 appareils seront nécessaires. Sur le segment Extra-Large, qui reflète généralement les missions de grande capacité et long-courriers des types d'avions de plus grande capacité, y compris l'A350-1000 et l'A380, Airbus prévoit une demande de 1 590 appareils au cours des 20 prochaines années.
 

Sur les 37 390 avions neufs nécessaires, 26 540 répondront aux besoins de croissance et 10 850 viendront remplacer les anciens appareils moins efficients en termes de consommation de carburant. Du fait que la flotte mondiale a plus que doublé pour atteindre 48 000 appareils, 540 000 nouveaux pilotes seront nécessaires. Airbus poursuit le développement de ses activités de service pour répondre aux besoins de sa clientèle croissante.


> Plus d'informations à propos d'Airbus


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Air Sénégal et la Fondation Airbus s'associent pour effectuer un premier vol de bienfaisance
14/03/2019 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

La Fondation Airbus et Air Sénégal ont organisé leur premier vol de bienfaisance, convoyant du matériel médical, des jouets, des v&e...


Crise de confiance
12/03/2019 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Ce devait être une semaine de fête pour Boeing avec le roll-out officiel de son 777-9, le plus gros biréacteur au monde. C'est finalement une se...


L'export tire Dassault Aviation en 2018
28/02/2019 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Dans la lignée des autres grands industriels aéronautiques français, Dassault Aviation publie des résultats en hausse en 2018, qu'il s&...

Lire aussi :


21/03/2019 | AEROBUZZ | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Une figure de l'aviation légère et du vol à voile s'est envolée pour toujours le samedi 16 mars 2019. Gérard Pic totalisait plus de 40.000 heures de vol dont 10.000 en planeur...


21/03/2019 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Starburst Accelerator, premier incubateur mondial dédié aux start-up de l'aéronautique et du spatial, a inauguré jeudi un nouveau centre d'innovation pour mettre en relation ...


Les réserves de maintenance, un équilibre à trouver
21/03/2019 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | MAINTENANCE / MRO

Depuis la déréglementation actée en 1978 par le président des États-Unis Jimmy Carter, les acteurs financiers ont vu leur importance grandir dans le secteur du transport aérien...