Nouveau départ à Air France: le DRH Gilles Gateau quittera ses fonctions le 12 octobre

AFP

01/10/2018 | 468 mots | AEROCONTACT | TRANSPORT AÉRIEN

Air France a annoncé que son directeur général adjoint chargé des ressources humaines, Gilles Gateau, allait cesser ses fonctions le 12 octobre "avant de quitter l'entreprise" dans la foulée, a-t-on appris de sources syndicales relayant une communication interne.

"Patrice Tizon, directeur des relations sociales d'Air France, sera nommé le 12 octobre 2018 directeur général adjoint-ressources humaines par intérim", précise la compagnie dans ce communiqué interne, quelques jours après la démission jeudi de son directeur général Franck Terner qui, comme Gilles Gateau, était très contesté par l'intersyndicale.

"Ça, c'est fait", s'est félicité dans un tweet le SNPNC, deuxième syndicat de personnels navigants, à l'annonce du départ de cet ancien collaborateur de Manuel Valls à Matignon, arrivé chez Air France il y a trois ans.

Cette communication interne intervient alors que le nouveau directeur exécutif d'Air France-KLM, Benjamin Smith, doit rencontrer lundi l'intersyndicale à partir de 12h30 pour une "réunion de travail et d'échanges", deux semaines seulement après son arrivée à la tête du groupe.

Composée d'organisations de pilotes (SNPL et Alter), d'hôtesses et stewards (SNPNC, Unsa-PNC, CFTC, SNGAF) et de personnels au sol (CGT, FO et SUD), celle-ci réclame toujours une hausse générale des salaires de 5,1%, correspondant à l'inflation sur la période 2012-2017.

Sur le front des salaires, l'intersyndicale aura un nouvel interlocuteur en la personne d'Oltion Carkaxhija: l'entreprise annonce dans son communiqué interne que cet ancien d'Air Canada assurera désormais "le pilotage des négociations salariales".

Le duo Terner-Gateau était jugé responsable par les syndicats de l'impasse actuelle sur les salaires. Le départ du DG Franck Terner avait été salué par plusieurs organisations.

"C'est l'homme qui a conduit aux échecs et à la crise de gouvernance" du groupe, avait déclaré à l'AFP Jérôme Beaurain (SUD-Aérien).

Quinze journées de grève de février à mai ont coûté 335 millions d'euros à la compagnie et le conflit a débouché sur la démission de Jean-Marc Janaillac, le prédécesseur de Ben Smith, désavoué par le personnel lors d'une consultation sur un accord salarial lancée par la direction.


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Lyon : nos agents d’escale directement embauchés à l’issue de leur formation !
21/11/2018 | AEROCONTACT | TRANSPORT AÉRIEN

Durant le mois de septembre, des élèves ont suivi la formation « Agent d’escale » chez Horizons Academy à Lyon. Pendan...


Jean-Emile Rouaux : « Air France a choisi la Fédération Française de Vol en Planeur pour former ses futurs cadets »
11/10/2018 | AEROCONTACT | PASSION

La Fédération Française de Vol à Voile (FFVV) a été rebaptisée Fédération Française de Vol en Pla...


Signature de partenariat entre l'ENAC et Air France pour la formation de 72 pilotes cadets par an
09/10/2018 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Porté par les départs naturels et par une croissance importante de l’offre Air France, Joon et Transavia, le besoin de recrutement de 250 pilotes p...

Lire aussi :


Air France : vers une stratégie de création de valeur prometteuse
15/01/2019 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | TRANSPORT AÉRIEN

Décidément les choses bougent chez Air France depuis l'arrivée de Ben Smith à la tête du groupe franco-néerlandais. Véritable apaisement social et premières décisions franches sont en e...


L'aéroport Marseille Provence vise les 10 millions de passagers en 2019
15/01/2019 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | TRANSPORT AÉRIEN

« L'aéroport Marseille Provence est en bonne santé. » C'est ainsi que Jean-Paul Ourliac, le président du conseil de surveillance de la plateforme, a ouvert la présentation des...


15/01/2019 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | TRANSPORT AÉRIEN

Le trafic aérien allemand était fortement perturbé mardi pour la troisième fois en moins de dix jours, en raison d'une grève pour les salaires des personnels de sécurité dans huit ...