« L'essence même du pôle de compétences partagées est de préparer les métiers de demain »

Pascale Kroll
20/12/2018 | 1135 mots | AEROCONTACT | CARRIÈRE
« L'essence même du pôle de compétences partagées est de préparer les métiers de demain » © Baptiste Panchart, responsable du pôle de compétences partagées Adecco aéronautique de Méaulte

Un entretien avec Baptiste Panchart, responsable du pôle de compétences partagées Adecco aéronautique de Méaulte. 

Pouvez-vous nous présenter votre pôle de compétences partagées ?

Adecco dispose d’une quarantaine de pôles de compétences partagées, dédiés aux CDI intérimaires. Ils sont spécialisés dans différents secteurs industriels spécialisés en aéronautique mais aussi dans, le BTP, l’automobile, l’industrie, la logistique, le tertiaire et demain le numérique. Notre pôle a ouvert en mars 2017. Il se concentre sur le secteur aéronautique et fait partie des 7 situés dans la région Hauts de France. Ce dispositif réunit les entreprises d’un même secteur (potentiellement 55 entreprises adhérant au cluster aéronautique Altytud sur les Hauts de France par exemple) pour lesquelles nous nous engageons à recruter des candidats en CDI intérimaires. Nous sommes 67 collaborateurs au sein du Pôle de Compétences Partagées Adecco Aéronautique basé à Amiens dédié au bassin d’Albert et Méaulte. Leur principal intérêt à faire partie de ce dispositif est de sécuriser leur parcours. Ils peuvent mieux envisager leur formation et évolution. Ils ont ainsi quatre fois plus de chances d’accéder à la formation qu’en intérim classique.

Quels sont vos besoins de recrutement pour 2019 ?

Sur le 1er trimestre 2019, notre pôle de compétences partagées cherche d’ores et déjà à pourvoir 20 postes en CDI intérimaires. Ce sont des postes d’ajusteurs structures et cellules aéronef, de techniciens de maintenance et d’inspecteurs qualité aéronautique. Sur toute l’année 2019, nous estimons que nous aurons entre 45 et 55 embauches en CDI intérimaire. C’est davantage qu’en 2018 (34 personnes recrutées). Sur les Hauts de France, les différents pôles de compétences partagées Adecco recruteront 500 personnes en CDI intérimaire. 

Quels sont les profils plus particulièrement recherchés ?

Nous nous focalisons sur les profils d’ajusteur structures et cellules aéronef, les inspecteurs qualité et les préparateurs assemblage aéronautique. Nous sommes ouverts à différents profils, ayant une formation de niveau CAP comme Bac +3/4. Nous avons besoin d’une base de compétences techniques, qui vont être communes à tout le secteur industriel, auxquelles nous apportons des compétences spécifiques au travers de formations. Elles permettent à nos collaborateurs d’obtenir les certifications nécessaires pour exercer dans le secteur aéronautique. Cela peut ainsi être une formation en vue de la certification matériaux composites. Mais nous travaillons plus globalement sur la transférabilité des compétences, par exemple une formation d’un ajusteur cellule souhaitant évoluer sur le poste d’inspecteur qualité.

La sécurité est un enjeu majeur dans l’aéronautique. Nous veillons ainsi à ce que nos CDI intérimaires suivent des formations sauveteur secouriste du travail, gestes et postures, cycles de sommeil.

La formation technique de base est un prérequis pour notre activité, mais nos critères de recrutement se porte plus encore sur les soft skills du candidat. Nous allons particulièrement nous intéresser à sa curiosité intellectuelle et à son envie d’évoluer. Ce sont des conditions d’évolution de leur carrière et un gage de qualité pour nos clients. Nous réalisons en ce sens des entretiens annuels d’évaluation avec nos CDI intérimaires afin de nous travailler de concert sur leur « plan de vol » de l’année.

Un CDI intérimaire, qu’est-ce que ça change concrètement pour le candidat et l’entreprise ? 

Le CDI intérimaire est un CDI de droit commun. S’ils perdent certes la prime de fin de mission, les CDI intérimaires gardent tous les avantages de l’intérim : accès à la mutuelle, comité d’entreprise Adecco, etc. Ils acquièrent les avantages du CDI dont celui de la formation, cinq semaines de congés payés, la garantie de salaire et une évolution à leur rythme avec un suivi individualisé. Ils bénéficient d’un parcours sur le long terme portant jusqu’à 36 mois sur une lettre de mission, de la sécurisation et d’une certaine flexibilité.  Il est important de souligner qu’il n’est pas nécessaire d’être intérimaire chez Adecco pour signer un CDII.

Le principal intérêt du CDI intérimaire pour les entreprises est la fidélisation. C’est la solution à des problématiques de pénurie et de transférabilité de compétences. Que l’entreprise soit une PME ou une multinationale, la robotisation et digitalisation vont créer plus d’un million d’emplois dans les dix ans à venir. Il nous faut l’anticiper dès à présent. 

Vous revendiquez une part importante de prospective métiers. Comment réussissez-vous votre pari ?

L’essence même du pôle de compétences partagées est de préparer les métiers de demain. Nous sommes en ce sens clairement un laboratoire RH, un incubateur de compétences, avec mission prospective. Nos clients et partenaires font appel à nous pour partager leur vision et voir ce qu’il est possible de mettre en place à plus ou moins long terme. Notre gageure est d’arriver à trouver la bonne feuille de route et de faire évoluer nos intérimaires. Nous sommes fiers de développer cette relation avec eux et participer à cette acculturation du secteur.

> Toutes les offres d'emploi d'Adecco


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Boeing annonce trois nominations au sein de son équipe de direction
21/03/2019 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Boeing annonce trois nominations au sein de son équipe de direction en vue d’accélérer le développement de ses partenariats et de ses...


Charlotte Dumesnil est nommée Directrice générale France de Vueling
21/03/2019 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Charlotte Dumesnil est désormais en charge des activités de la compagnie en France sous la direction de David García, Directeur Commercial de Vuel...


Janet Dekker est nommée Directrice Générale Adjointe Ressources Humaines du groupe Air France-KLM
21/03/2019 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Janet Dekker est nommée Directrice Générale Adjointe Ressources Humaines d'Air France-KLM. Elle d...

Lire aussi :


L'EPNER doit « maintenir un haut degré de compétences »
06/09/2018 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | CARRIÈRE

Depuis 1946, l'École du personnel navigant d'essais et de réception (EPNER) forme les futurs pilotes et ingénieurs dédiés aux essais en vol des aéronefs, aussi bien civils que mi...


26/07/2018 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | CARRIÈRE

La nouvelle Direction de la maintenance aéronautique devrait procéder à des recrutements d'ingénieurs civils, pour renforcer ses effectifs, ceux-ci étant, à l'heure actuelle, majo...


22/05/2018 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | CARRIÈRE

Les images chocs du DRH d'Air France, chemise arrachée par des manifestants, avaient eu un retentissement mondial. Rejugés en mars dans cette affaire, douze salariés et ex-...