Portrait Dafne Isasi : De l'hôtesse d'aviation d'affaires à la femme d'affaires

Stéphanie Pansier-Larique
14/03/2019 | 2107 mots | AEROCONTACT | PASSION
Portrait Dafne Isasi :  De l'hôtesse d'aviation d'affaires à la femme d'affaires © Dafne Isasi

Le métier d’hôtesse de l’air commerciale voit le jour le 15 mars 1930 lorsqu’une jeune américaine passionnée d’aviation appelée Ellen Church réalise son premier vol à bord d’un Boeing de la Boeing Air Transport. Trente ans plus tard, le secteur de l’aviation d’affaires est à son tour en plein essor grâce à Charles Lindbergh et au développement des avions à réaction.

En effet, ce dernier ayant passé commande de 40 Dassault Mystère 20 pour le compte de la Pan Am, la compagnie emploie de nombreuses hôtesses destinées à voler à bord de ces nouveaux avions d’affaires. Un siècle d’aviation est passé et la manière de voyager a considérablement évolué. Les jets privés se livrent désormais chaque année par centaines, impactant de ce fait le besoin en hôtesses pour l’aviation d’affaires dans le monde entier. Rencontre avec Dafne Isasi, l’une de ces hôtesses de l’air privées devenue aujourd’hui fondatrice de Global Crew Prestige, une école prestigieuse pour l’aviation d’affaires basée en Europe et aux États-Unis.

« Chaque jour comme au premier jour » - Iberia

Née en Argentine, Dafne vit aux côtés de sa mère célibataire et de ses quatre frères et sœurs. Rapidement, ayant compris que leur avenir serait meilleur ailleurs, sa mère vend tout ce qu’ils possèdent afin d’offrir à la petite famille un aller simple pour la France, direction Nice. Dafne a alors 9 ans lorsqu’elle vole pour la toute première fois « Je me souviens que c’était un vol avec la compagnie Iberia. Ma mère était terrorisée par le vol mais moi, j’étais totalement fascinée. » confie-t-elle, avant d’ajouter « À peine installés à bord, l’hôtesse nous a offert à tous un cadeau. Ma mère nous a toujours dit que les cadeaux ne se faisaient que lors d’occasions particulières… J’ai pensé que j’avais donc fait quelque chose de spécial ! C’est à partir de là que j’ai voulu être hôtesse à mon tour. » Cette envie ne l’a depuis jamais quittée.          

Quelques années plus tard, elle se forme à l’école hôtelière Auguste Escoffier située à Cagnes sur mer, cursus qui lui apprend les bases et techniques de la gastronomie et du service à la française. Toujours animée par son rêve de voler un jour, elle poursuit en validant en 2007 le Certificat de Formation à la Sécurité (diplôme d’hôtesse de l’air) avec l’Institut de Formation Aéronautique situé sur l’aéroport de Cannes-Mandelieu. Au quotidien, elle côtoie les jets privés, présents en nombre sur cet aéroport « Je ne connaissais pas encore cette facette de l’aviation, mais j’ai trouvé ça incroyable. J’ai donc décidé de travailler dans ce secteur. » explique Dafne. Cette décision marquera le reste de sa vie. Le diplôme en poche, Dafne part à la recherche d’une compagnie pour laquelle travailler. C’est à quelques jours de Noël que son rêve se réalise « Juste avant les fêtes, une hôtesse de ma promo m’annonce qu’elle a trouvé du travail dans une petite compagnie basée à Mandelieu et qu’ils ont besoin d’une deuxième hôtesse, sa collègue étant malade. C’était un vol Moscou-Irak en Falcon 50 avec 8 passagers à bord. Je parlais à peine l’anglais et pas un seul mot de russe…  Ma collègue est descendue de l’avion et a fermé la porte. Autant dire que c’était un vrai baptême du feu ! » plaisante-t-elle. Cette première mission marquera le début d’une carrière prometteuse.

« La détermination d’aujourd’hui conduit au succès de demain » - Anonyme

Un an plus tard, une grande compagnie européenne fait appel à la sienne pour affréter son Falcon 50. « Lorsque l’on travaille dans l’aviation d’affaires, il peut arriver qu’une autre compagnie fasse appel à une autre compagnie pour faire voler l’un de leurs avions » explique-t-elle, avant de poursuivre « Je connaissais la réputation de cette compagnie et savais que seules les élites de l’aviation pouvaient travailler pour eux. À ma grande surprise, j’ai dû remplacer leur hôtesse et faire le vol avec l’un de leurs clients. Le vol s’est tellement bien passé que l’assistant du client a souhaité m’embaucher. Un homme de la compagnie est alors venu vers moi en me tendant sa carte ». Un an plus tard, après mûre réflexion, Dafne le contacte. « Au téléphone, il m’a dit ‘ça fait un an que l’on vous attend’ » Nouveau contrat, nouvelle vie. Les missions s’enchaînent à un salaire nettement plus élevé. Il en sera ainsi pendant plus de 3 ans, jusqu’à avoir une nouvelle opportunité qu’elle ne pouvait pas refuser.

En effet, plusieurs membres au sein de l’entreprise ont voulu créer leur propre compagnie appelée IBC Aviation et lui ont proposé de les y aider, notamment pour créer le standard IBC, un standard très élevé. « J’ai toujours vu grand et voulu voir grand, je voulais devenir plus que chef hôtesse, en fait je voulais déjà avoir ma propre société. Les rejoindre pour relever ce challenge pouvait m’aider à comprendre comment le business fonctionnait. Ça a été une chance extraordinaire pour moi, un véritable tremplin professionnel. » confie Dafne. « On a commencé l’aventure IBC avec seulement quelques tables, des chaises, ainsi qu’un écran d’ordinateur vide qu’il nous fallait remplir. Il a fallu tout créer, nous avons dû travailler très dur pour y parvenir. C’était un pari risqué ! »

Pari réussi, la compagnie IBC Aviation étant à ce jour encore une référence en Europe.

Les années passent, Dafne alterne entre les vols et la gestion des recrutements et du standard de la compagnie IBC. Mais malgré cette réussite, elle ne compte pas s’arrêter là. Sa nouvelle position au sein d’IBC l’aide à gagner en crédibilité et lui permet très vite de côtoyer les dirigeants de grandes compagnies d’aviations d’affaires. « Ces derniers sont devenus au fil du temps mes parrains, mes mentors. J’ai eu la chance d’être beaucoup aidée dans ma carrière, j’ai donc voulu aider à mon tour. » C’est ainsi qu’une nouvelle idée lui est venue, créer sa propre école d’hôtesses destinées à l’aviation d’affaires. Nous sommes en 2012, School-Jet vient de naître.

« Un refus n’est pas une réponse, c’est un challenge » - Dafne Isasi

Pendant plusieurs années, Dafne forme des hôtesses sélectionnées sur dossier pour intégrer son école basée sur l’aéroport de Paris-Le Bourget. « J’ai créé School-Jet pour aider les prochaines hôtesses en leur partageant mon expérience, mon savoir et leur ouvrir des portes grâce à mes connexions. » La formation est courte mais intense raconte Dafne, « Il faut enseigner aux futures hôtesses toutes les techniques pour mener à bien une mission : la gastronomie, l’œnologie, le service 5 étoiles, leur apprendre les bases de la négociation. » avant de poursuivre « On leur fait comprendre qu’une hôtesse d’aviation d’affaires doit être à la fois forte et courageuse, cultivée, intelligente et élégante, parce qu’elle représente l’image d’une compagnie et de ses clients. Enfin, on leur apprend que même si elles auront à faire face à des obstacles, un refus n’est pas une réponse, c’est un challenge. ».

Face au succès de sa formation en France, elle décide d’ouvrir une deuxième école appelée Global Crew Prestige, cette fois basée non seulement en Europe mais aussi aux États-Unis, ainsi qu’un « fine-dining concierge service » (conciergerie gastronomique pour l’aviation privée) installé dans cinq pays. Cela dit, Dafne veut en apprendre davantage sur les autres aspects de l’aviation d’affaires. Pendant plus de 3 ans, elle devient donc parallèlement à la gestion de ses écoles « flight coordinator », puis « broker » (chargée de la vente d’avions), sans mentionner les nombreux audits qu’elle réalise aux États-Unis et en Europe. Son but ? Découvrir et encore mieux connaître ce milieu, afin de transmettre son savoir à ses futures élèves à Global Crew Prestige et par conséquent à la nouvelle génération d’hôtesses d’aviations d’affaires.

« Chez Global Crew Prestige, nous formons l’élite des hôtesses » - Dafne Isasi

« Aujourd’hui, je suis fière de dire que Global Crew Prestige USA et Europe est bien plus qu’une école, c’est un concept. À mes côtés se trouve toute une équipe de formateurs parmi les meilleurs dans leur domaine afin que les hôtesses soient les meilleures formées et surtout parées à faire face à toutes les situations. En somme, nous n’entraînons pas des hôtesses, nous formons une élite. »

Son ambition étant sans limite, elle a désormais pour projet « d’ouvrir d’autres écoles un peu partout dans le monde, former la première classe des vols commerciaux, mais aussi de continuer à faire des audits dans les compagnies afin de rehausser leurs standards ». Dafne Isasi est simplement la preuve vivante qu’à force de détermination et de volonté, « tout est possible à qui ose, travaille, tombe, se relève et n’abandonne jamais ».


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Portrait Patrick Paris, de champion du monde de voltige à entraîneur de l'Équipe de France de voltige aérienne
16/05/2019 | AEROCONTACT | PASSION

Fils de marin ayant grandi en Bretagne, Patrick n’a alors aucune prédisposition à faire carrière en aéronautique. Néanmoins, t...


Portrait de Laurie Lavenu, hôtesse de l'air dans l'aviation d'affaires
09/05/2019 | AEROCONTACT | PASSION

Partir à la conquête du monde, qui n’en a jamais rêvé ? Plus qu’un rêve, c’est pour certains une réalit&e...


L'Équipe de France est constituée pour les championnats du monde de voltige
02/05/2019 | AEROCONTACT | PASSION

Conférence de presse le 22 mai à 15hAéroport Marcel Dassault de Châteauroux,en présence de l'Équipe de France. S'...

Lire aussi :


Il faut sauver le RF 84 F « Thunderflash » de Charles Noetinger !
24/05/2019 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | PASSION

Plus de 40 ans d'histoire amoureusement conservée par Charles Noetinger et ses enfants seront vendus aux enchères le 1er juin prochain au mas Palégry à Perpignan. Laissons la ...


Portrait Patrick Paris, de champion du monde de voltige à entraîneur de l'Équipe de France de voltige aérienne
20/05/2019 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | PASSION

Fils de marin ayant grandi en Bretagne, Patrick n'a alors aucune prédisposition à faire carrière en aéronautique. Néanmoins, tout change lorsque très jeune il découvre pour la premi...


17/05/2019 | AEROBUZZ | PASSION

A l'occasion de la sortie de la bande dessinée aéronautique « Les frères Nowak », Aerobuzz.fr en partenariat avec les éditions Paquet offre à ses abonnés Premium le tome 1. Entre ...