Évolutions de la flotte Air France-KLM

Air-France KLM

06/08/2019 | 922 mots | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE
Évolutions de la flotte Air France-KLM © Air-France KLM

Le Conseil d’Administration d’Air France-KLM, réuni le 30 juillet 2019, a décidé de plusieurs orientations stratégiques majeures concernant l’évolution de la flotte d’Air France.

Ces décisions concrétisent l’ambition du groupe de simplifier et harmoniser sa flotte, mais aussi de d’améliorer sa compétitivité avec des avions plus modernes, plus performants, et dont l’empreinte environnementale est largement réduite. Cette évolution est clé pour retrouver une marge opérationnelle aux meilleurs niveaux de l’industrie.

  • Commande ferme de 60 A220-300, assortie de 30 options et 30 droits d’acquisition, qui remplaceront progressivement la flotte A318 et A319 d’Air France
  • Sortie des 10 A380 de la flotte d’Air France à horizon 2022, et étude du remplacement des A380 par des appareils de nouvelle génération

Renouvellement de la flotte Court et Moyen-courrier d’Air France

Air France s’est engagée à la commande ferme de 60 Airbus A220-300, avec un complément de 30 options d’achats et de 30 droits d’acquisition supplémentaires. Les livraisons des premiers appareils devraient intervenir dès le mois de septembre 2021. Ils rejoindront la flotte court et moyen-courrier d’Air France. 

Cet appareil permettra à Air France de réduire son empreinte environnementale. L’A220-300 génère 20% d’émissions de CO2 en moins comparé à des appareils de sa catégorie et est deux fois moins bruyant.

Avec une capacité de 149 sièges et un rayon d’action de 2 300 miles nautiques, l’A220-300 est parfaitement adapté pour remplacer les A318 et A319 sur le réseau court et moyen-courrier d’Air France. Cet appareil permettra à la compagnie d’accroitre sa compétitivité en diminuant son coût au siège de plus de 10% comparé aux avions qu’il remplacera.

Enfin, son entrée dans la flotte d’Air France améliorera significativement l’expérience client grâce à des sièges offrant plus d’espace en largeur et en profondeur, des racks à bagages de grande capacité, des espaces de circulation plus larges et l’équipement WiFi à bord.

Sortie des A380 de la flotte d’Air France à horizon 2022

Le Conseil d’Administration du groupe Air France-KLM a approuvé ce jour le principe d’une sortie des sept A380 restants dans la flotte d’Air France d’ici à 2022, la sortie des trois autres appareils ayant déjà été décidée précédemment. Cinq de ces appareils sont détenus en propre et deux font l’objet d’un contrat de location.

L’environnement de compétition actuel limite les marchés sur lesquels l’A380 peut être exploité de façon rentable. Avec ses quatre réacteurs, l’A380 consomme 20 à 25% de carburant en plus par siège que les appareils long-courriers de nouvelle génération et émet plus de CO2. Les coûts de maintenance de l’appareil sont en augmentation et la rénovation des cabines des A380 d’Air France nécessiterait aujourd’hui un investissement très important. Conserver cet appareil dans la flotte impliquerait des coûts importants et ne serait pas pertinent d’un point de vue économique, alors même que le programme de cet avion a été stoppé par le constructeur en 2019.

Le groupe Air France-KLM étudie les options possibles pour le remplacement de ces appareils par des avions de nouvelle génération aujourd’hui disponibles sur le marché.

Benjamin Smith, CEO du groupe Air France-KLM a déclaré : « Ces décisions visent à rendre la flotte du groupe Air France-KLM plus compétitive. Elles font suite aux échanges récents de commandes d’A350 et de Boeing 787 que nous avons réalisés entre Air France et KLM. Nous sommes très heureux de travailler avec Airbus pour faire entrer l’A220-300 dans notre flotte. C’est un avion qui démontre une grande efficacité environnementale, opérationnelle et économique. Le choix de ces avions A220-300 s’inscrit dans la volonté d’inscrire notre activité dans une dynamique durable, en réduisant significativement nos émissions de CO2 et nos émissions sonores.  Cet avion apportera également plus de confort à nos clients sur le réseau court et moyen-courrier, il offrira à nos pilotes un cockpit connecté avec l’accès aux toutes dernières technologies de navigation. C’est une nouvelle étape très importante dans la transformation d’Air France, et cette évolution de la flotte souligne la détermination du Groupe à devenir leader européen du transport aérien ».


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Sébastien Tanghe nommé Directeur Marketing, Communication et Pricing de DHL Express France
17/10/2019 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Sébastien Tanghe, 50 ans, vient d'être nommé au nouveau poste de Directeur Marketing, Communication et Pricing de DHL Express France. Il a sous...


Thales Alenia Space démarre la construction de ses nouvelles installations en Espagne dédiées à l'intégration de grandes charges utiles et d'instruments
17/10/2019 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

- Ces installations uniques en Espagne - avec une superficie de salles blanches de plus de 600 m2 et d’une hauteur de 20 mètres - permettront d’&eac...


Pratt & Whitney élargit son réseau d’entretien mondial en Amérique centrale avec un nouveau centre de maintenance autorisé pour les clients du moteur PT6
17/10/2019 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Pratt & Whitney, une division d’United Technologies Corp. (NYSE : UTX), a désigné Mapiex Aviation S.A. située à Panama en tant qu...

Lire aussi :


Rolls-Royce adopte un 747 de Qantas comme nouveau banc d'essais volant
17/10/2019 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Ce n'est pas encore l'heure de la retraite pour le « Lord Howe Island ». Malgré 20 ans de service et 70 millions de kilomètres parcourus pour Qantas, avec un dernier vol c...


Montée en puissance de Sonaca Aircraft à Namur
17/10/2019 | AEROBUZZ | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

La Belgique aura attendu soixante ans avant de produire un nouvel avion de tourisme. Pour construire le Sonaca 200, Sonaca Aircraft a choisi l’aérodrome de Namur p...


17/10/2019 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Guillaume Faury, le PDG d'Airbus, appelle une nouvelle fois États-Unis et Union européenne à une solution négociée dans l'interminable affaire des subventions à l'avionneur euro...