L'IRT Saint Exupéry a un nouveau directeur général

IRT Saint Exupery
05/11/2019 | 967 mots | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE
L'IRT Saint Exupéry a un nouveau directeur général © IRT Saint Exupery

DENIS DESCHEEMAEKER PREND LA SUITE D'ARIEL SIRAT AU POSTE DE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L'IRT SAINT EXUPÉRY.

Depuis 2013 à la direction générale de l'IRT Saint Exupéry, aux côtés de Gilbert Casamatta, ancien président de l'IRT Saint Exupéry puis de Geneviève Fioraso depuis mars 2019, Ariel Sirat passe la main à Denis Descheemaeker. Moteur de la création de l'IRT Saint Exupéry, Ariel Sirat a, par son engagement, permis la concrétisation et la réussite du projet IRT Saint Exupéry, l'un des huit instituts de recherche technologique français lancé par le gouvernement en 2013 dans le cadre des « Investissements d'Avenir ».

Geneviève Fioraso, Présidente de l'IRT depuis Avril 2019 salue le parcours d'Ariel Sirat :
« L'engagement et les qualités personnelles d'Ariel Sirat ont largement contribué à la réussite et au succès des actions partenariales que les équipes de l'IRT Saint Exupéry, sous sa direction et la présidence de mon prédécesseur, Gilbert Casamatta, ont su développer avec l'industrie et la recherche universitaire et académique. La qualité du travail réalisé au service de l'innovation et la montée en compétences en recherche et développement des entreprises du secteur aéronautique et spatial dans les domaines d'expertise de l'IRT ont d'ailleurs été reconnues récemment dans les évaluations faites par les services de l'Etat. Aujourd'hui, une seconde phase de développement s'engage, avec un modèle économique nouveau voulu par l'Etat dont la contribution financière passera de 50 % à 33 % d'ici 2025. Ariel Sirat rejoignant Airbus, c'est Denis Descheemaeker, ingénieur issu de la même société, membre historique et fondateur de l'IRT, qui mettra en œuvre cette évolution, avec les équipes de l'Institut dès la fin de cette année ».

Denis Descheemaeker, nouveau Directeur Général de l'IRT Saint Exupéry : «C'est avec enthousiasme et une forte motivation que je prends ces nouvelles responsabilités au sein de l'IRT Saint Exupéry. Dans mes fonctions précédentes, j'ai toujours privilégié le travail coopératif, la créativité et les relations privilégiées avec les équipes de recherche technologique, de production et de marketing ainsi qu'avec la recherche publique. J'aurai à cœur de mettre cette expérience au service de la dynamique d'excellence qui a toujours porté l'institut tout en développant, avec les partenaires industriels comme académiques et universitaires de nouvelles synergies dans des domaines porteurs. L'évolution du modèle économique est un nouveau défi auquel je souhaite apporter des réponses innovantes et bénéfiques à la compétitivité des entreprises partenaires de l'IRT.  Pour y parvenir, je sais pouvoir compter sur des équipes compétentes et dynamiques ainsi que sur le vivier très riche et les nombreux atouts de la recherche publique et privée à Toulouse et, plus largement, dans les écosystèmes d'Occitanie, de Nouvelle Aquitaine ainsi que de Sophia Antipolis.»

Le parcours de Denis DESCHEEMAEKER :

« Après l'obtention de son diplôme d'Ingénieur des Hautes Etudes Industrielles de Lille, Denis DESCHEEMAEKER a commencé sa carrière internationale pour Airbus à Singapour au Support Clients avant de rejoindre le bureau d'études à Toulouse pour rapidement être nommé adjoint de l'Ingénieur en chef des Systèmes de l'A380. Il a ensuite été chargé de mission pour le responsable du bureau d'études des Systèmes mettant en place notamment le démarrage du développement de l'A320 NEO (New Engine Option). Il part ensuite à Bristol en Angleterre pour gérer un département en charge des conditions environnementales et la qualification de l'ensemble des équipements des programmes Airbus. Il y a initié de multiples projets de transformation, de la simplification du référentiel technique d'Airbus jusqu'à la mise en place d'un programme de gestion de la performance individuelle avec les Ressources Humaines. Enfin, Il a rejoint la direction de la Recherche, au niveau Groupe Airbus, en tant que responsable des Technologies Emergentes et du ProtoSpace, un réseau interne de 19 Fablab qu'il a triplé en 3 ans, disséminé sur les sites principaux d'Airbus dans le monde. Il a été impliqué dans plusieurs événements internationaux relatifs à l'Innovation, pour leur organisation et/ou en tant que conférencier."


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Rajesh Krishnamurthy nommé président du directoire d’Expleo pour mener la prochaine étape de la transformation du groupe
29/06/2020 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Le conseil de surveillance d’Expleo annonce ce jour la nomination de Rajesh Krishnamurthy en tant que nouveau président du directoire du groupe. Il rempla...


PredaSAR annonce le lancement d'une constellation de 48 satellites à radar à synthèse d'ouverture (SAR) de pointe destinée à des applications gouvernementales et commerciales
29/06/2020 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

PredaSAR Corporation a annoncé aujourd'hui qu'elle va lancer une constellation de 48 satellites commerciaux à radar à synthèse d...


Havilland Canada livre le premier avion Dash 8-400 à TAAG Angola Airlines
29/06/2020 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Havilland Aircraft of Canada Limited (« De Havilland Canada ») a livré aujourd'hui à TAAG Angola Airlines E.P (« TAA...

Lire aussi :


03/07/2020 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Le responsable de la communication du géant de l'aéronautique Boeing, Niel Golightly, a démissionné jeudi de ses fonctions pour un texte sur la place des femmes dans l'armée qu...


02/07/2020 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Quelque 3.500 emplois pourraient être sauvés chez l'avionneur Airbus si l'Allemagne et la France apportent leur aide, affirme jeudi le président exécutif du groupe européen Gui...


Toulouse sous le choc : plus de 3500 postes supprimés chez Airbus dans la capitale européenne de l'aéronautique
02/07/2020 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Toulouse va payer un lourd tribut à la crise du secteur aérien post-Covid dans le secteur aéronautique : près des trois quarts des 5.000 postes qu'Airbus compte supprimer en F...