Aérodrome de Melun Villaroche


La base aérienne de Melun-Villaroche est un aérodrome situé à environ huit kilomètres au nord de Melun en Seine-et-Marne, implanté essentiellement sur le territoire de la commune de Montereau-sur-le-Jard, réservé à l'administration (aéronefs d'État) et aux aéronefs autorisés. Villaroche est un lieu-dit situé au nord-ouest de l'aérodrome sur le territoire de la commune de Réau.

L'aérodrome est équipé pour recevoir les vols VFR (à vue) ou IFR (aux instruments). Sa tour de contrôle, équipée d'un radar, assure également le contrôle du trafic aérien à basse altitude dans un large secteur du nord-est au sud-ouest de la région parisienne.

Cette base est surtout connue pour les nombreux essais de prototypes qui y ont eu lieu jusqu'au début des années 1980, en particulier ceux de plusieurs avions militaires devenus célèbres : Mystère, Mirage, avions à décollage vertical Balzac (qui donna son nom à une partie de l'aéroport - l'aire Balzac - là où l'appareil fut testé en vol vertical), etc. de Dassault Aviation. Ce fut également un centre d'essais en vol pour la Snecma.

Dans l'aérodrome, le Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA) a 6 000 mètres carrés d'espaces protégés et de hangars.

(Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Base_a%C3%A9rienne_de_Melun-Villaroche)