REGINA FLYING CLUB

Ceci est une traduction automatique


Le Regina Flying Club (RFC) a émergé lors du lancement de la campagne post-WWI. En 1927 (la même année, Charles Lindbergh a fait son historique vol à voile transatlantique), la RFC a d'abord commencé ses opérations avec deux DeHavilland Moth dans la flotte. À la suite de la construction d'un nouveau hangar (maintenant le hangar du gouvernement de la Saskatchewan), la RFC a commencé à former de nouveaux pilotes et une adhésion à 128 passionnés de l'aviation. L'instruction double coûte 15 $ l'heure et 10 $ par heure solo. Parmi les premières règles du club, il fallait que tous les vols individuels se déroulent à moins de trois milles de l'aérodrome et que tous les vols à travers le pays nécessitent une autorisation explicite du conseil d'administration.
Heureusement, les choses ont changé!

Le club a ajouté deux autres Moth en 1929 avec l'aide du gouvernement fédéral. Le nouvel avion portait les enregistrements CF-CAE et CF-CAM.
Dans les années 1930, l'aviation a continué de croître et des taux fantastiques. À l'époque, l'instructeur en chef de la RFC était Roland Groome, le premier pilote sous licence commerciale au Canada et l'homonyme de l'aéroport international de Regina, maintenant connu sous le nom de Roland J. Groome Field. Le club a également bénéficié de la nouvelle piste d'asphalte à l'aéroport de Regina, la seule de ces pistes entre Montréal et Vancouver.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la RFC s'est engagée à former des membres de la Royal Air Force ainsi que de l'Aviation royale du Canada dans le cadre du programme britannique de formation à l'air du Commonwealth. Plus de deux mille pilotes ont gagné leurs ailes sur la prairie de la Saskatchewan avant de se diriger à l'étranger pour lutter contre les pays de l'Axe, en utilisant des avions Tiger Moth et Cornell.

Les années de l'après-guerre ont connu une croissance considérable de l'aviation commerciale au Canada et en Saskatchewan et la RFC a joué un rôle clé dans la formation de nombreux pilotes aspirants. Le club a utilisé plusieurs types d'avions différents jusqu'à s'installer dans une flotte constituée principalement d'avions Cessna dans les années 1980.
Le club de la RFC a souvent été l'endroit pour être un samedi soir à Regina pendant les années 60 et 70, accueillant de nombreux bingo, nuits de homard, danse et autres événements communautaires.
Aujourd'hui, Regina Flying Club est le seul centre d'entraînement de vol de l'aéroport et forme des dizaines de nouveaux pilotes chaque année. Les diplômés de la RFC sont passés à voler des jets de passagers commerciaux pour de nombreuses compagnies aériennes à travers le monde, ainsi que des transporteurs régionaux, des avions de brousse et des avions militaires. La RFC organise également divers programmes de formation des cadets de l'air Royal Canadian Air, des exercices civils de recherche et de sauvetage (CASARA), et est l'un des sites de formation du programme de pilote commercial SIAST.
Chaque mai, le club célèbre les réalisations de ses étudiants et de son personnel lors de sa soirée annuelle des ailes qui attire également des conférenciers d'honneur de la communauté de l'aviation, y compris les anciens diplômés et les experts de l'aviation militaire. Au début de juin, la Maison ouverte ouverte offre au public l'opportunité de se familiariser avec l'aviation avec des avions civils et militaires, ainsi que des présentations d'informations provenant de divers groupes et entreprises d'aviation.
Le Club exploite actuellement une flotte de huit avions pour la formation et la location, un simulateur à la fine pointe de la technologie et offre des fournitures pilotes, de l'essence à la vente et des installations de hangar.


Texte original


The Regina Flying Club (RFC) emerged during the post WWI flying boom. In 1927 (the same year Charles Lindbergh made his historic trans-Atlantic solo flight), the RFC first began operations with two DeHavilland Moths in the fleet. Following construction of a new hangar (now the Government of Saskatchewan hangar), the RFC began training new pilots and boasting a membership of 128 aviation enthusiasts. Dual instruction cost $15 per hour and $10 per solo hour. Among the early rules of the club, was the requirement for all solo flights to be conducted within three miles of the aerodrome and any cross country flights required explicit permission from the board of directors.
Thankfully, things have changed!

The club added two more Moths in 1929 with the assistance of the federal government. The new aircraft bore the registrations CF-CAE and CF-CAM.
Into the 1930's, aviation continued to grow and fantastic rates. At the time, the RFC chief instructor was Roland Groome, the first commercially licensed pilot in Canada and the namesake of the Regina International Airport which is now known as Roland J. Groome Field. The club also enjoyed the new asphalt runway at the Regina Airport, the only such runway between Montreal and Vancouver.

As WWII began, the RFC committed to training members of the Royal Air Force as well as the Royal Canadian Air Force as part of the British Commonwealth Air Training program. Over two thousand pilots earned their wings over the Saskatchewan prairie before heading overseas to do battle with the Axis countries, using Tiger Moth and Cornell aircraft.

The post war years saw a huge growth in commercial aviation in Canada and Saskatchewan and the RFC played a key role in training many aspiring career pilots. The club utilized several different types of airplanes until settling on a fleet consisting primarily of Cessna aircraft in the 1980's.
The RFC clubhouse often was the place to be on a Saturday night in Regina through the 60's and 70's, hosting many bingoes, lobster nights, dances and other community events.
Today, the Regina Flying Club is the only flight training facility on the airport and trains dozens of new pilots every year. RFC graduates have gone on to fly commercial passenger jets for many airlines around the world, as well as regional carriers, bush flying and military aircraft. The RFC also hosts various Royal Canadian Air Cadet training programs, Civil Air Search and Rescue (CASARA) exercises, and is one of the training sites of the SIAST Commercial Pilot program.
Each May, the club celebrates the achievements of its students and staff at its annual Wings Night which also attracts keynote speakers from around the aviation community, including past graduates and military aviation experts. In early June, the annual Open House offers the public an opportunity to get up close and personal with aviation with civilian and military aircraft on display, as well as informational displays from various aviation groups and companies.
The Club currently operates a fleet of eight aircraft for training and rental, a state of the art simulator, and offers pilot supplies, fuel for sale and hangar facilities.

Dans la même catégorie :

CASSIDIAN Aviation Training Services

  • Ecoles de pilotage d'avion
  • Maintenance, Réparation & Révision
Actualités aéronautiques et spatiales

Ecole Nationale de l'Aviation Civile

  • Ecoles Aéronautique
  • Ecoles de pilotage d'avion
  • Ministères (Transport et défense)
Actualités aéronautiques et spatiales

Aviation Training School ATS

  • Formation continue
  • Ecoles de pilotage d'avion