Acousticien


© Pinta-elements
L’acousticien assure l’optimisation sonore au sein d’un aéronef, tout en minimisant les nuisances acoustiques apportées par l’environnement extérieur. Il travaille aussi bien dans les phases de la construction que dans le cadre de l’usage de l’appareil.

Missions


• Concevoir, définir et appliquer une méthode spécifique pour mesurer la sonorité d’un élément de l’appareil (réacteurs…),
• Collaborer avec des équipes métier pour fournir à l’appareil une performance acoustique optimisée,
• Élaborer et proposer des solutions techniques et technologiques,
• Mettre en œuvre des procédures d’essais et de validation,
• Établir des rapports de travaux.

Compétences


• Parfaite connaissance des principes régissant l’acoustique et leur usage en aéronautique,
• Excellente connaissance sur les matériaux et les équipements aéronautiques,
• Connaissance pointue en matière de réglementations des nuisances sonores,
• Excellente maîtrise des équipements de mesure sonore,
• Excellente capacité d’écoute.

Formations


Pour accéder au poste d’acousticien, il faut au moins un BTS ou une licence pro électricité et électronique orientée acoustique environnementale, ou encore une licence en ingénierie acoustique. Mais pour doubler ses chances, le postulant peut faire valoir un diplôme de Master avec spécialisation en ingénierie sonore.

Salaire


L’acousticien débutant touchera au minimum 1800 euros nets par mois.

Évolutions de carrière


L’acousticien pourra, plus tard, occuper le poste de chef de projet mécanique. De même, avec une formation adéquate et des années d’expérience, il peut devenir ingénieur acoustique. Enfin, après une dizaine d’années, il peut postuler pour un poste de Directeur de bureau d’études.

Autres appellations


• Acousticien aéronautique,
• Technicien en acoustique,
• Technicien acoustique et vibrations.