Architecte calculateur


© cfai-aquitaine.org
L’architecte calculateur assure la cohérence des sous-ensembles et de tout le dispositif électronique et informatique de l’aéronef, mais aussi de son interface. Il contribue à la qualification, à la validation et à l’implémentation de la solution.

Missions


• Définir les plans de conception et le cahier des charges de chaque projet (conception d’architecture électronique ou logicielle entre autres)
• Définir les contraintes techniques et fonctionnelles, ainsi que les coûts et les délais
• Participer à la mise en œuvre du projet et contrôler le processus d’industrialisation
• Établir les dossiers de justification et de validation

Compétences


• Parfaite connaissance des composants électroniques et informatiques embarquées (cartes, CPU, FPGA…), de la microprogrammation, ou encore du logiciel de base et opérationnel
• Maîtrise des outils CAO et PAO et onne compétence managériale
• Excellente capacité d’analyse, aussi bien de solutions techniques que de coûts

Formations


Le métier d’architecte calculateur est ouvert aux détenteurs d’un bac +5 en Électronique et environnement logiciel. Le titre d’ingénieur, avec une spécialisation dans le domaine de l’électronique embarquée et de l’implémentation logicielle, est en outre très sollicité pour ce poste. Enfin, une formation en aéronautique peut aussi être exigée par certains employeurs.

Salaire


Le salaire d’un architecte calculateur avoisine les 3000 euros bruts mensuels, lorsqu’il est en début de carrière.

Évolutions de carrière


À mesure qu’il monte en compétence, l’architecte calculateur pourra, en 5 ou 6 ans, devenir Chef d’équipe ou Ingénieur en systèmes embarqués. Il lui est également possible d’investir les autres secteurs de la conception informatique.

Autres appellations


• Architecte calculateur et traitement
• Architecte plateforme calculateur graphique
• Architecte calculateur électronique