Ingénieur sûreté de fonctionnement


© rams-engineering-services
Agissant dans une logique d’amélioration des produits et de prévention des dysfonctionnements, l’ingénieur sûreté de fonctionnement étudie les risques et évalue les performances fonctionnelles des avions.

Missions


• Réalisation d’analyses et études de systèmes complexes dans le domaine de l’aéronautique
• Analyse des risques de dysfonctionnement
• Analyse et étude de sûreté de fonctionnement
• Analyse des performances fonctionnelles des appareils
• Recherche d’amélioration des produits
• Identification des non-conformités éventuelles
• Certification et autorisation de la mise en service des appareils

Compétences


• Parfaites maîtrises des méthodes de calcul de probabilités, d’analyses, de traitement de données, d’essais…
• Bonnes connaissances techniques des produits
• Très bonnes connaissances des normes et réglementations en matière de sécurité
• Capacités d’adaptation et d’anticipation
• Force de propositions
• Capacités en gestion de projet et des performances

Formation


Le métier est accessible avec un diplôme d’ingénieur (Bac+5) délivré par une école d’ingénieurs généralistes, ou un Master avec une spécialisation en Automatisme – Electrique – Electronique ou en Sûreté de fonctionnement. Les débutants pourront aussi intégrer la profession, moyennant une première expérience réussie dans le domaine des systèmes complexes.

En moyenne, l’Ingénieur Sûreté de Fonctionnement touche un salaire annuel brut de 38 000 euros.

Évolution de carrière


Avec de l’expérience et/ou l’ancienneté, l’Ingénieur Sûreté de Fonctionnement peut accéder au poste de Responsable Hygiène, Sécurité et Environnement.

Autres appellations


• Ingénieur sécurité – sûreté de fonctionnement
• Ingénieur FMDS
• RAMS engineer