Mécanicien moteur


© Cyril Abad / CAPA Pictures / Safran
Le rôle du mécanicien moteur est essentiel pour toute entreprise qui doit gérer des moteurs dans sa logistique. Le mécanicien moteur peut ainsi travailler au sein de l’équipe technique d’un constructeur automobile, d’un avionneur, d’une compagnie aérienne, d’une société de maintenance et plus généralement, toutes entreprises disposant d’une importante flotte de véhicules à gérer.

Missions


• Assurer l’entretien périodique d’un moteur pour optimiser ses performances,
• Inspecter régulièrement l’état du moteur et assurer une maintenance préventive,
• Réaliser les réparations nécessaires dans les meilleurs délais en cas de panne.

Compétences


• Maîtriser les aspects techniques du fonctionnement des moteurs,
• Savoir lire et interpréter les documents techniques,
• Connaître les différentes règlementations et normes de sécurité entourant les moteurs,
• Comprendre l’anglais technique.

Formation


Le métier de mécanicien moteur est accessible à partir d’un CAP Aéronautique ou d’un BEP Industriel afin de préparer le Bac Professionnel Industriel/Aéronautique. Un BTS Mécanique/Aéronautique sera toutefois nécessaire si vous envisagez d’encadrer une équipe, à long terme.

Salaire


Le salaire moyen du mécanicien moteur, en tant que débutant, est compris entre 1.450 € et 2000 €. Selon l’importance du parc moteur à gérer et le niveau d’expérience, ce salaire tournera autour de 2500 €.

Évolution de carrière


Avec une expérience significative, le mécanicien moteur peut prétendre à un poste de contrôleur qualité ou de chef d’équipe. Son expertise lui permet également de s’orienter vers un poste de formateur.

Autres appellations


• Mécanicien d’entretien aéronautique,
• Mécanicien d’entretien industriel.