Peintre aéronautique


© U.S. Air Force
Le peintre aéronautique est chargé de peindre l'ensemble des structures des aéronefs telles que les parties extérieures et intérieures, ou les structures des sièges et les panneaux de windows de l'avion.

Mission


• Il effectue des opérations de préparation en ponçant les pièces, en les décapant, en les nettoyant et en les masquant.
• Il traite les surfaces (pièces et structures aéronefs) puis applique la peinture sur ces dernières à l'aide d'un pistolet le plus souvent.
• Il doit respecter scrupuleusement les procédures techniques et de sécurité.
• Il fait des retouches peinture lorsque cela est nécessaire.
• Le peintre aéronautique peut être chargé de marquer certaines pièces aux couleurs de la compagnie aérienne et effectue le marquage technique sur tous les panneaux extérieurs de l'avion.

Règles d'or


Le peintre aéronautique travaille en équipe. Il doit être consciencieux et méticuleux.

Conditions de travail


Le peintre travaille dans des ateliers. Les horaires sont décalés. Le peintre peut être amené à travailler le week-end, les jours fériés et la nuit. Étant exposé aux peintures et aux vapeurs toxiques, il doit avoir une bonne condition physique.

Formation nécessaire


• Un BEP/CAP carrossier peintre,
• La formation IFI Peinture [1],
• La formation peinture peut également se dérouler aussi au sein de la compagnie,
• Le peintre aéronautique doit passer un test d'aptitude médicale durant la formation et fait une visite médicale tous les six mois avec une prise de sang s'il est exposé aux vapeurs toxiques ou s'il travaille sur des matériaux composites.

Salaire


Entre 1 250 euros et 1 900 euros bruts selon l'expérience et la société.

Évolution


Le soudeur aéronautique peut accéder avec de l'expérience à un poste de chef d'équipe.

[1] IFI Peinture: Institut de Formation Industrielle en Peinture.




Cette fiche métier de peintre aéronautique, a été réalisée en collaboration avec Valérie Mouget, responsable du recrutement chez Triangle Centre. www.triangle.fr

Conseils


« Le candidat doit passer une visite médicale d'aptitude durant la formation. De plus, il doit se renseigner sur les différentes méthodes expérimentées :

« Électrostatique » sur gros avions, « Airmix » sur petits avions, et les méthodes plus personnelles dites « marmite » ou « cloche » pour les retouches ».

Valérie Mouget, responsable du recrutement chez Triangle Centre.

Témoignages


Ondrej Peteri, 34 ans, peintre aéronautique en intérim chez Triangle Centre.

Après un CAP/BEP peintre et un Bac Professionnel en Peinture, Ondrej Peteri exerce son travail dans différentes entreprises d'automobiles. Mais désirant davantage travailler au contact des avions, il entre chez Air Littoral « J'aimais le fait de travailler sur des avions, de peindre les décorations, de faire des retouches ».

Peintre et préparateur, il effectuait également les décorations sur des avions tels que l’ATR 42, le Boeing 737, l'Airbus 320 ou encore le Falcon 900. Aujourd'hui en intérim pour TAT Nîmes et SONACA Belgique, Ondrej Peteri aime toujours autant travailler dans le secteur de l'aéronautique, même s’il reconnaît que selon la société pour laquelle il exerce son métier, il arrive que « les horaires soient décalés » et cela n'est pas toujours évident pour tout le monde.

En plus d'être au contact avec les avions, le fait de travailler en équipe est un plus significatif à ses yeux.

Tout candidat qui souhaite faire le métier de peintre aéronautique doit donc, selon Ondrej Peteri, avoir « l'esprit collectif » et « surtout ne pas être timide! ».