Pompier de l’air


© touspompiers
Regroupés dans des Escadrons de Sécurité Incendie et de Sauvetage (ESIS), les pompiers de l’air sont des militaires de l’Armée de l’Air, spécialisés en sécurité incendie et en sécurité nucléaire. Ils sont appelés à assurer la sauvegarde préventive du personnel, des aéronefs et des installations de la base aérienne.

Missions


• Intervenir en cas d’incendie d’aéronef, pour sauver le personnel à bord et l’appareil
• Assurer la sauvegarde préventive du personnel et des aéronefs, ainsi que les installations de la base aérienne
• Assurer la veille dans un poste de coordination
• Assurer la maintenance, le suivi et la gestion des équipements contre l’incendie

Compétences


• Qualités physiques d’endurance et de réactivité
• Sens de la sécurité et de l’esprit d’équipe
• Aimer les sensations fortes
• Volonté de faire respecter la loi aux autres

Formation


Le poste d’équipier pompier de l’armée de l’air est accessible à toute personne de nationalité française, ayant moins de 25 ans à la date de signature du contrat, et ayant un niveau scolaire de fin de classe de 3e jusqu’en Terminale. Les titulaires d’un CAP, d’un BEP ou d’un baccalauréat peuvent également accéder au métier.

Salaire


Dès la formation, le pompier de l’air touche un salaire de 1 300 euros bruts par mois.

Évolution de carrière


L’équipier pompier de l’armée de l’air peut prétendre au grade d’aviateur jusqu’au grade de caporal-chef après 4 ans de service, et peut devenir sous-officier après tests de sélection, entre la 3e ou la 5e année de contrat.

Autres appellations


• Équipier pompier de l’armée de l’air
• Pompier de l’armée de l’air.

Vidéo : Centre de formation des pompiers aéronautiques militaires