Technicien qualité


© Béa Uhart / CAPA Pictures / Safran
Le technicien qualité est le garant de la bonne qualité des produits fabriqués par l'entreprise. Pour cela, il prend en charge de A à Z le processus de fabrication et définit les normes que doivent respecter les équipes de production.

Missions


• Mise en place des outils de mesure pour contrôler la qualité des produits,
• Élaborer des plannings de contrôle,
• Procéder à la vérification des produits à différentes étapes de la production,
• Analyser les résultats des contrôles,
• Rédiger des comptes rendus pour les contrôles de conformité effectués,
• Émettre des certificats de non-conformité et prendre les mesures correctrices qui s’imposent,
• Offrir des solutions techniques aux équipes de production afin de les aider à atteindre la qualité souhaitée,
• Maintenir un contact permanent avec les différents départements de l’entreprise,
• Organiser et animer des réunions sur la qualité.

Compétences


• Maitrise des outils de Conception Fabrication Assistée par Ordinateur (CFAO),
• Parfaite connaissance des normes environnementales,
• Maitrise approfondie des méthodologies et des outils concernant la qualité et l’assurance qualité,
• Grand sens de l’analyse,
• Grande capacité rédactionnelle,
• Maitrise des techniques d’audit,
• Maitrise de l’anglais technique.

Formation


Pour devenir technicien qualité, il faut posséder au minimum un bac +2, c’est-à-dire un DUT ou un BTS dans le domaine de l’électronique ou de la mécanique. Cependant, les recruteurs sont plus séduits par ceux qui ont un bac +3, voire même un bac +5 pro ou un diplôme délivré par une école d’ingénieur.

Salaire


Quand il débute, le technicien qualité touche en moyenne 1 700 € bruts par mois. Cependant, ce salaire va évoluer au fur et à mesure qu’il acquiert de l’expérience.

Évolution de carrière


Après plusieurs années d’expérience, le technicien qualité peut occuper le poste d’auditeur, de responsable qualité, d’ingénieur méthode dans son entreprise, ou même devenir consultant pour son propre compte. À terme, il lui est possible de devenir chargé d’affaires réglementaires ou directeur qualité.

Autres appellations


• Animateur qualité,
• Qualiticien,
• Contrôleur qualité,
• Inspecteur qualité.