Traducteur technique


© beelingwa
Le traducteur technique conjugue des compétences techniques, linguistiques et rédactionnelles pour rendre différents documents scientifiques ou techniques lisibles pour leurs utilisateurs. Son savoir-faire multidisciplinaire est indispensable à de nombreux secteurs industriels et commerciaux.

Missions


• Traduire et retranscrire des documents spécifiques à un secteur d’une langue source à une langue cible,
• Expliquer un sujet particulier en utilisant le lexique technique adapté,
• Rédiger des articles, des notices, des contrats ou des rapports techniques suivant une ligne éditoriale et des délais précis,
• Actualiser en permanence ses connaissances concernant son secteur d’intervention et son évolution.

Compétences


• Maîtrise d’une ou de plusieurs langues étrangères, incluant l’anglais,
• Connaissances techniques sur un domaine spécifique (industrie, sciences, technologie, automobile, aéronautique),
• Maîtrise de l’outil informatique (logiciels de traduction assistée par ordinateur (TAO),
• Sens de l’organisation et rigueur.

Formation


Si plusieurs formations ouvrent au métier de traducteur technique, les recruteurs valorisent les candidats ayant un bac +5.
Il s’agit généralement d’une formation technique ou scientifique (mathématiques, biologie, informatique, ingénierie, etc.), complétée par un diplôme d’école de traduction : diplôme de traducteur, de traduction spécialisée, de DU traduction spécialisée, Masters Traduction et interprétation, Masters traduction scientifique et technique…

Salaire


Les entreprises recruteurs sont variables et les salaires proposés aux traducteurs techniques le sont tout autant. Les estimations faites à partir des offres d’emplois constatés placent la rémunération du profil débutant autour de 1900 euros bruts par mois et à 3200 euros pour les profils confirmés.

Évolution de carrière


Le traducteur technique ayant plus de 10 ans d’exercice peut devenir responsable d’une agence de traduction spécialisée ou se mettre à son compte. Il aura alors pour fonctions de superviser une équipe de traducteurs techniques et d’assurer le contrôle qualité des documents traduits (révision, bonification, édition…)

Autres appellations


• Traducteur rédacteur technique,
• Traducteur spécialisé.