langue fr Armée de Terre - 25/07/2019

Une devise "Par le ciel, pour servir"

Lécole des troupes aéroportées (ETAP) de Pau est principalement chargée de la formation des parachutistes des trois armées et de la gendarmerie.

Elle trouve son origine à la fin de la Seconde Guerre mondiale dans la création dun centre école des troupes aéroportées (CETAP) le 16 avril 1946. Le 1er juin 1947, le CETAP devient lETAP.

LETAP est principalement, chargée de la formation individuelle et collective, technique et tactique des parachutistes, cadres ou militaires du rang des trois armées et de la gendarmerie. Elle participe également aux études et aux expérimentations parachutistes, et se positionne en garante de la sécurité des activités parachutistes.

LETAP est placée sous lautorité dun chef de corps commandant décole disposant dun état-major. Lécole est principalement composée de la direction générale de la formation (DGF) et dune compagnie de soutien. Elle est intégrée à la base de Défense de Pau créée en 2010.

Les formations dispensées :

des formations initiales destinées à lobtention du brevet de parachutiste militaire et du brevet préliminaire.

des formations dapplication destinées aux cadres des unités TAP de chef de groupe à chef de corps.

des formations de spécialisation à lattention des largueurs, chefs largueurs, chuteurs opérationnels (saut opérationnel à grande hauteur et à très grande hauteur), pilotes tandem, moniteurs parachutistes et instructeurs au saut à ouverture commandée.

Ces formations représentent 4000 stagiaires par an répartis en 40 actions de formations pour environ 44000 sauts.

De plus, lETAP accentue son ouverture à linternational par lenvoi déquipes de formateurs dans les pays demandeurs et la réception de détachements.

Enfin, la présence du musée national des parachutistes participe au rayonnement et à la promotion de la culture parachutiste en général et de lécole en particulier dont la devise est : « Par le ciel, pour servir ».

Au total lETAP est composée de 33 officiers, 126 sous-officiers, 59 militaires du rang, 41 civils, 16 réservistes.