langue fr Polytech Angers - 29/06/2015

Istia : Projet Ballon Stratosphérique Juin 2015 Cycle préparatoire École ingénieurs

Présentation du projet par les étudiants : Étudiants en cycle préparatoire en deuxième année à lISTIA, différents projets encadrés nous sont proposés au second semestre. Nous avons donc tous les sept choisi le Ballon Stratosphérique. Lobjectif étant de mettre en avant et dapprofondir nos compétences techniques tout en travaillant en équipe. Une organisation et une répartition des tâches sont importantes pour mener à bien ce projet. Lobjectif est également pédagogique puisque nous faisons découvrir les sciences et techniques auprès de jeunes enfants impliqués dans cette idée. Etant amenés à devenir ingénieur, il est essentiel de développer notre prise de parole en public.

Le récit de la journée de lancement : 13
k) Jour J
Nous nous sommes donné rendez-vous à lISTIA à 8h30 pour un petit récapitulatif de la journée et pour une dernière vérification du matériel à emporter à La Meignanne. Arrivés sur place nous avons décidé de faire le lancer sur le terrain à côté de lécole, pour que le ballon ait plus de place au décollage. Même si la météo était propice, nous étions plus sereins loin des arbres. Dès lors, nous avons commencé à décharger le matériel et à préparer les cordages. Une fois le réflecteur assemblé, nous avons tout raccordé, excepté le ballon qui se fera au dernier moment. Après avoir testé larduino, nous devions fixer tous les capteurs à lintérieur de la nacelle avec du chatterton. Les GoPros et les capteurs seront installés au dernier moment pour économiser la batterie. Nous avons pesé le poids final des nacelles afin destimer la quantité exacte dhélium à insérer dans le ballon. Après avoir soigneusement déplié le ballon sans lendommager sur des serviettes, nous avons commencé à le gonfler. Au même moment, Mr Lagrange appelait la DGAC et les tours de contrôle pour avoir laccord final. Les enfants sont arrivés et nous avons commencé à allumer les GoPros et le traceur. Une fois les composants bien fixés, nous avons comblé lespace avec de la laine de verre, ce qui gardera la chaleur dans la nacelle. La nacelle fin prête, nous lavons scotchée tout autour pour éviter quelle ne souvre lors du voyage. Le ballon prenant forme, limpatience des enfants grandissait. La pression montait, nous allions enfin savoir si ces mois de travail seraient récompensés, seul le drap retenait le ballon. Le ballon ayant atteint le volume désiré, nous lavons raccordé à lensemble, et les enfants ont commencé le décompte final. Tout le monde avait les yeux rivés sur le ballon, lorsquAntoine la lâché. Le tout sest alors envolé au-dessus de nos têtes, à une vitesse réduite en direction du Sud Sud-Est. Le premier lancer était réussi, et nous avions déjà hâte de retrouver la nacelle pour visionner les films.
Le lancer du deuxième ballon sest fait 2 heure plus tard, sans les enfants cette fois-ci. Ayant lexpérience du premier lancer, nous sommes allés plus vite et avons mis plus dhélium en raison dune nacelle plus lourde et pour quil aille plus vite. Le résultat fut le même que le premier lancer, mais avec une vitesse beaucoup plus rapide. Après avoir tout rangé, il était temps de se mettre en route. Lestimateur de position sur Internet nous avait indiqué que les deux ballons risquaient fort datterrir dans les alentours de Bressuire, dans les Deux-Sèvres, situé à 110 km dAngers. Ainsi, nous prenions de lavance et sur la route appelions le premier traceur pour quil nous donne la position exacte de la première nacelle. Arrivés sur les lieux, nous avons tout de suite repéré notre nacelle, le réflecteur radar réfléchissait la lumière. Comme le deuxième ballon navait toujours pas atterrit nous avons commencé à visionner les images Le résultat était à la hauteur de nos attentes, même si une GoPro navait pas fonctionné. Nous sommes ensuite partis chercher la dernière nacelle avec tout autant de succès. Les capteurs ont bien fonctionné durant lintégralité du voyage. 5h après le premier lancer, notre projet aboutissait, il ne restait plus que lanalyse de nos résultats.