langue fr Armée de l'Air - 29/06/2021

HEIFARA : la mission se termine en Polynésie française

Inédite, la mission Heifara se termine en Polynésie française pour les Aviateurs de larmée de lAir et de lEspace (AAE). Cette mission, riche et variée, confirme les capacités des différents aéronefs qui ont sillonné le ciel polynésien. Son prolongement, lopération Wakea, a récemment débutée à Hawaï.

Après un raid depuis la métropole, différents aéronefs ont réalisé une quarantaine de missions pour près de 250 heures de vol. Ainsi, les A400M Atlas, les A330 Phénix et les Rafale ont démontré leurs capacités à évoluer dans lespace aérien polynésien, en réalisant de nombreuses missions dentraînement. « Un détachement auquel ont également participé les C135 au départ du raid tout dabord en nous fournissant les premières tonnes de pétrole ; tout au long du vol, puisque lun dentre eux a assuré le rôle de bon Samaritain, prêt à secourir un équipage tombé en mer. » précise le général Louis Pena, chef de la mission.

Les équipages se sont entraînés « à la protection de lespace aérien polynésien, à de lattaque au sol, à laccompagnement dhélicoptères etc. », a indiqué le général.
Finalement, il a retenu « que tous les personnels peuvent se dire quils ont participé à une mission qui fait entrer lAAE dans une nouvelle dimension avec la confirmation des capacités peu communes de nos moyens ».

Désormais, place à la mission WAKEA qui a commencé le 27 juin 2021. « Nous allons développer la coopération et linteropérabilité avec les Américains. Des échanges vont se créer autour du Rafale et du F-22 ainsi quautour de lA400M et du C-17. Des ravitaillements seront effectués sur lA330 Phénix. Autant pour les pilotes que les techniciens, ce sera culturellement très riche et profitable. Il y aura des moments forts, daviateur à aviateur. »