Agent d’escale commercial / Agent d'enregistrement


© HORIZONS Academy.
Premier interlocuteur du passage dans l’aéroport, également appelé Agent d’escale commercial, Agent d'enregistrement ou Agent de passage, l’agent d’escale a comme principales fonctions, d’accueillir et renseigner les passagers.

Mission


• Accueillir et renseigner les passagers et procéder aux opérations d'embarquement et débarquement,
• Enregistrer les passagers et leurs bagages de soute,
• Assister les passagers à particularités (enfants non accompagnés, passagers handicapés etc...),
• Traiter les irrégularités liées aux bagages perdus ou endommagés.

Règles d'or


Représentant sa compagnie, une excellente présentation est primordiale. Savoir gérer son stress et être doté d’un bon sens relationnel sont, de plus, les qualités essentielles pour exercer cette activité.

La pratique de l'anglais est obligatoire et une autre langue étrangère, très appréciée.

Il doit être âgé au minimum de 18 ans et être de nationalité française ou d'un pays de l'Union européenne. Avoir un casier judiciaire vierge.

Conditions de travail


Sous la tutelle du chef de passage, il travaille en équipe dans les aéroports. Les horaires sont variables et en décalés. Il peut être amené à travailler le week-end et les jours fériés.

Il travaille en étroite collaboration avec l’agent de trafic.

Formation nécessaire


• Un Baccalauréat général de préférence,
• Un BTS Tourisme,
• un DUT techniques de commercialisation ou une Licence LEA [1],
• Avoir suivie une formation certifiante dans un centre spécialisé type Horizons Academy ou ESMA.

Salaire


Entre 1 000 et 1 500 euros nets par mois.

Evolution


l'agent de passage peut accéder, avec de l'expérience, à un poste d'encadrement, comme superviseur escale, chef de quart ou encore celui de chef d'escale par exemple.

Autres Appellations


• Agent d’Enregistrement,
• Agent de Passage,
• Agent d’Escale Commercial.

Cette fiche métier d'agent d'escale, a été réalisée en collaboration avec Cédric Jullian.

Vidéo : L'Agent d'escale commercial


Conseils


« Le metier d’agent d’escale est actuellement en pleine évolution avec l’apparition de nouvelles technologies tels que les BLS ou les nouveaux System comme ALTEA, c’est pourquoi il est plus que nécessaire de suivre une formation dans un centre qui a su adapter ses programmes à ces mutations humaines et technologiques.
Etre formé par de vrais professionnels des métiers au service du client est une opportunité pour devenir a son tour de vrai agents commerciaux de l’escale. »

Cédric Jullian - 06.95.68.72.02 – www.horizons-academy.com – contact@horizons-academy.com

Témoignages


"Depuis toute jeune, je suis passionnée par le domaine de l'aviation. C'est donc tout naturellement que j'ai voulu travailler dans ce domaine, et c'est notamment le métier d'agent d'escale qui m'a le plus attirée. Après quelques recherches, je me suis inscrite chez Horizons Academy afin d'y faire ma formation, qui a été rapide et intense, mais qui m'a énormément appris sur le métier.

Grâce à eux, j'ai pu également effectuer un stage dans une société d'assistance à l'aéroport Roissy Charles-de-gaulle, société dans laquelle je suis actuellement en CDI. J'adore ce métier car il est loin d'être routinier : chaque passager est différent de part sa culture, son caractère.. ce n'est pas toujours évident, surtout lors d'irrégularités comme des retards ou des annulations de vol.. mais cela m'a aidé à forger mon caractère. Les horaires sont assez difficiles aussi, les avions partent n'importe quel jour, week-end et jours fériés, et à n'importe quelle heure.

Mais on s'habitue très vite à travailler les jours fériés et week-end, et le salaire suit également..! Il faut s'organiser pour avoir une vie privée avec les horaires décalés, mais j'ai personnellement tous mes après-midi de libre. À l'époque où je travaillais le soir, c'est le matin que j'avais de disponible. Aussi, l'ambiance dans un aéroport est particulière et tout le personnel aéroportuaire se tutoie, c'est très convivial. C'est un métier qui reste assez inconnu, beaucoup ne savent pas qu'on a suivi des formations spécifiques pour enregistrer des passagers et leurs bagages, pour gérer les embarquements.. on se doit d'être commercial avec les passagers, de garder constamment le sourire, de maîtriser des logiciels, de connaître par cœur des règles de sécurité et de sûreté, de savoir gérer les problèmes avec les passagers et avoir donc le sens du relationnel... mais cela reste très enrichissant et c'est un métier que j'adore malgré ses quelques inconvénients !"

Aurélie R.