Électromécanicien


© AFPA
Rattaché au service maintenance du département technique, l’électromécanicien est une personne-ressource indispensable dans l’industrie aéronautique. De fait, grâce à son expertise technique, il intervient aussi bien dans un atelier ou sur un chantier dès lors qu’il s’agit de manipuler des appareils, des robots industriels ou des machines-outils qui nécessitent à la fois des compétences mécaniques, électriques et électroniques.

Missions


• Installer les équipements neufs suivant les cahiers des charges
• Effectuer les réglages nécessaires pour assurer le bon fonctionnement des équipements
• Contrôler et assurer une maintenance préventive du parc matériel placé sous sa responsabilité
• Établir le diagnostic des équipements en panne et procéder à leur réparation
• Rédiger des rapports d’analyses et de tests dans une optique d’amélioration continue

Compétences


• Avoir des connaissances pointues du fonctionnement des systèmes hydro-électriques
• Maîtriser les différents aspects de la mécanique industrielle
• Avoir une excellente connaissance du langage technique en anglais

Formation


Le recrutement d’un électromécanicien se fait à partir d’un Bac Pro en Maintenance des équipements industriels avec une préférence pour les titulaires d’un Bac Pro en électrotechnique, énergie et équipements communicants. En contrat de qualification, il est également possible d’obtenir le CQP électromécanicien.

Salaire


Au début de sa carrière, un électromécanicien va percevoir un salaire mensuel de 1400 à 1700 euros bruts selon la taille de la structure. Ce salaire augmentera avec l’expérience pour arriver aux alentours de 2200 euros nets par mois.

Évolution de carrière


Grâce à son expérience, l’électromécanicien peut évoluer vers un poste d’encadrement d'équipe, vers un poste d’assistance technique pour former le personnel ou encore un poste de consultant au sein d’un bureau d’étude.

Autre appellation


• Technicien en électromécanique