Mécanicien mastiqueur / Etancheur


© Aerocontact
Le mécanicien mastiqueur aéronautique est chargé de contrôler et garantir l'étanchéité des pièces composant l'aéronef. Il intervient durant tout le processus de masticage, principalement sur les réservoirs de carburant et le fuselage des aéronefs.

Mission


Il s'occupe de la surveillance des pièces, détecte les fuites, purge les réservoirs et contrôle la toxicité avant d'appliquer le mastic et de le sécher. C'est également lui qui applique les produits anti-corrosion dans les réservoirs et sur les éléments de l'avion. Enfin, il est responsable du contrôle de son matériel, ses outils et ses produits.

Règles d'or


Comme tout mécanicien, il doit faire preuve de rigueur, de précision et d'adaptabilité aux nouvelles techniques.

Conditions de travail


Le travail se déroule en atelier ou sur la piste. Il peut aussi s'effectuer dans des endroits étroits (les réservoirs). Le mécanicien mastiqueur a en général des horaires réguliers mais ils peuvent aussi être postés (2x8...) ou accompagnés d'astreintes. Il manipule en outre des produits toxiques et doit avoir un certificat médical en raison du risque d'allergie.

Formation nécessaire


• CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) de mécanicien mastiqueur.
• CAP, Brevet Professionnel de mécanicien en entretien aéronautique.
• Le mécanicien étancheur doit posséder le permis piste, sûreté et sécurité des aires.
• La maîtrise de l'anglais technique est conseillée.
Le métier ne requiert cependant pas de qualification particulière, la formation étant en général assurée par l'entreprise.

Salaire


A partir de 1100 euros nets par mois.

Évolution


Il peut évoluer vers un poste de chef d'équipe, contrôleur ou technicien.

Appellations


• Agent mastiqueur,
• Etancheur.

Cette fiche métier de mécanicien aéronautique, a été réalisée en collaboration avec Jean-Jacques Malaussena, responsable du secteur aéronautique chez Manpower. www.manpower.fr / Auteur : E. DRAB

Conseils


« Ce métier exige parfois de pénétrer à l’intérieur des réservoirs carburant. Les réservoirs sont des lieux exigus ou il est parfois difficile de se mouvoir.

Le respect des consignes d’hygiène et sécurité est impératif.

Ce métier est interdit aux personnes claustrophobes ou allergiques au kérosène, solvants, vernis et mastic. »

Jean-Jacques Malaussena, chargé de mission aéronautique, Manpower.