Pilote d’essai


© Airbus
Le pilote d’essai réalise plusieurs vols d’essai pour tester les prototypes d’aéronef avant leur certification, ou avant la livraison du nouvel avion à un client.

Missions


• Effectuer des vols d’essai pour tester les prototypes d’avion
• Tester tous les avions pour le compte de constructeurs aéronautiques avant la livraison aux compagnies aériennes
• Mettre au point certains accessoires de vol en collaboration avec des mécaniciens et concepteurs
• Optimiser les performances de l’appareil

Compétences


Le métier de pilote d’essai étant l'un des plus pointus et complexes de tous les métiers aéronautiques, celui-ci doit être polyvalent et disposer de nombreuses compétences et aptitudes :
• Maîtrise des techniques de manœuvre de pilotage
• Connaissances en mécanique avion
• Grande facilité d’adaptation et de sang-froid
• Sens de l’organisation et rigueur
• Capacité à rédiger un rapport structuré

Formation


En France, les pilotes d’essai sont formés auprès de l’École du Personnel navigant d’Essai et de Réception (EPNER) et au sein de DGA Essais en vol. Les équipages impliqués dans les vols d’essai suivent alors une formation théorique et effectuent des exercices pratiques permettant de tester en vol les aéronefs.

Salaire


D’une manière générale, les pilotes d’essai sont d’origine militaire et sont pilotes de chasse ou d’hélicoptère, et plus rarement, pilotes d’avion de transport. À titre indicatif, le salaire de base d’un officier militaire pilote est d’environ 2 300 euros nets par mois.

Évolution de carrière


Les officiers pilotes d’essai peuvent effectuer des stages pour se spécialiser et se voir affectés dans des unités opérationnelles de pilotage. Ils peuvent aussi obtenir de plus grandes responsabilités en commandement et en gestion d’équipe. Les pilotes d’essai civils peuvent également intégrer les grosses compagnies aériennes.

Autres appellations


• Pilote d’essai-réception.