Les conseils recrutement des Pros de l'Aéro

Marie CHRISTOPHE

07/12/2017 | 1372 mots | AEROCONTACT | CARRIÈRE
Les conseils recrutement des Pros de l'Aéro

Ce qui peut résonner comme une évidence mérite parfois d’être rappelé. Nous avons interrogé plusieurs recruteurs et grands acteurs du secteur aéronautique pour savoir ce qu’ils attendent des candidats lors de leur entretien d’embauche. Enquête auprès des ressources humaines.

 La préparation en amont

On ne le répètera jamais assez mais, en prise de parole, la préparation équivaut à 80% de la réussite.  Et l’entretien d’embauche en est une. Chez Assystem Technologies, Céline Linsolas et Natacha Surget, respectivement Directrice et Responsable du Recrutement, le soulignent : « Il est indispensable de bien se renseigner sur l’entreprise et le poste proposé, et de préparer ses questions avant l’entretien ». Vincent MATTEIResponsable Recrutement et Mobilité chez Thales, confirme : « Il y a différents moyens pour se renseigner sur l’entreprise en amont en utilisant les réseaux sociaux, les actualités sur les moteurs de recherche ou internet de façon générale. Il faut se renseigner sur la mission de la société, les marchés sur lesquels elle se positionne. Avoir en tête quelques chiffres clés comme le chiffre d’affaires, le nombre de collaborateurs ou la répartition des sites sur le territoire, peut être bénéfique. Attention cependant à récupérer des informations à jour ! »

Pour Airbus, le recrutement est une relation de « win-win ». Le candidat est ainsi invité en amont à réfléchir en quoi son profil va répondre à un besoin de l’entreprise et en quoi l’entreprise va l’aider à évoluer par rapport à sa trajectoire et ses ambitions. Stéphane Dahan, Directeur du Recrutement et des Carrières Ingénieurs chez Alten, confirme et ajoute la nécessité de s’informer sur son interlocuteur : « Renseignez-vous sur la personne que vous allez rencontrer de façon à pouvoir adapter votre discours ! »

Christophe Benaroya, Directeur de l’Aerospace MBA à Toulouse Business School, prodigue les mêmes conseils de recherches à ses étudiants : « Se renseigner en amont c’est être force de proposition et aider à la résolution des problèmes de l’entreprise ». C’est également ce qui prévaut chez Airbus où la démarche précédant l’entretien permet au recruteur, au-delà de l’adéquation à court terme sur les compétences techniques, de valider la capacité d’évolution du candidat s’il rejoint l’entreprise et vérifier qu’il est en phase avec les valeurs de l’entreprise. 

Le jour J

Là encore, les rappels peuvent s’avérer utiles. Le stress engendré par l’enjeu d’un entretien très attendu peut parfois faire oublier les fondamentaux. Céline Linsolas et Natacha Surget mentionnent donc avec ferveur l’importance de la ponctualité et d’une tenue adéquate. Les deux femmes insistent sur la posture et le langage utilisé qui sont pareillement essentiels, et même si l’appellation par le prénom est possible, le vouvoiement reste de mise à leurs yeux.

La majorité des recruteurs souligne l’importance de la prise de notes. « Se munir d’un papier, d’un stylo et prendre des notes, c’est se montrer intéressé », affirme Vincent Mattei.

Au-delà de la forme, Christophe Benaroya insiste aussi sur le fond et pousse les candidats à aller encore plus loin dans leur démarche : « La clé c’est d’être en confiance, et sincère. Pour cela, inutile de jouer un rôle de responsable dynamique et/ou motivé. Il faut simplement prouver son leadership en s’appuyant sur ses réalisations effectives et en proposant des initiatives destinées à apporter de la valeur à l’organisation visée. »

Christel Arakelian, Responsable Ressources Humaines chez ATS, se concentre essentiellement sur ce que le candidat a accompli à travers un questionnement qui lui permet de cerner sa personnalité, mais aussi ses capacités à tenir le poste proposé. Elle révèle à Aerocontact.com quelques-unes de ses questions favorites. Cela peut concerner ce que le candidat a précédemment vécu : « Décrivez-moi ce que vous avez aimé et moins aimé dans la façon dont vous étiez dirigé dans vos précédents postes ? ». Il peut aussi s’agir de sa notion du travail d’équipe : « Racontez-moi comment, dans vos expériences passées, vous avez agi en faveur du travail d’équipe ? » ou encore de sa gestion du stress : « Tout le monde est stressé. Décrivez-moi les situations qui, au bureau, vous suscitent le plus de stress. Comment les gérez-vous habituellement ? »

Les recruteurs n’ont cependant pas l’apanage du questionnement. « Posez des questions ! », insiste Stéphane Dahan. « Il est indispensable de s’intéresser aux enjeux de l’entreprise, aux projets, à l’équipe. Et n’hésitez pas à demander à votre interlocuteur en quoi votre profil l’intéresse », précise-t-il. L’entretien d’embauche reste en effet un échange qui permettra aux deux parties de s’assurer de la pertinence de leur décision.

Pour des métiers techniques ou liés aux technologies, Céline Linsolas et Natacha Surget incitent les candidats à venir avec des supports physiques ou dématérialisés tels que des power point, des photos ou des vidéos, ou encore avec des réalisations.

Penser à sa conclusion est aussi primordial. S’il est connu que les premières minutes sont déterminantes, les dernières constituent l’ultime expression du candidat pour le recruteur. Préparer une conclusion n’est donc pas dénué de sens.

Les attendus en aval

Une fois l’entretien terminé … tout commence. Le comportement du candidat en aval peut également être partie prenante dans le processus de réflexion. Vincent Mattei, Céline Linsolas et Natacha Surget précisent : « après l’entretien, il est bienvenu d’envoyer un email au recruteur pour le remercier, lui faire comprendre que l’on a bien saisi les enjeux du poste et surtout réitérer sa motivation. »

En conclusion, les recruteurs s’entendent à dire qu’il n’y a pas de banalité dans un recrutement. Une bonne préparation, une connaissance du contexte ainsi qu’un comportement adéquat sont les recettes qui ont un succès quasi-certain dans le cas où le profil du candidat correspond au poste proposé. Il appartient donc, à compétences égales, de faire la différence en anticipant voire en répétant l’entretien pour convaincre les recruteurs le moment venu.

Marie CHRISTOPHE


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Le Conseil d'administration d'Airbus annonce le plan de succession de la direction
15/12/2017 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Tom Enders, CEO d’Airbus, ne briguera pas de nouveau mandat après avril 2019Fabrice Brégier, COO et Président d’Airbus Commercial Airc...


Renforcement de la flotte et recrutement actif : le tournant 2018 de Chalair Aviation
14/12/2017 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Impressionné par les vols de Mirage au Salon du Bourget dès l’âge de 6 ans, Alain Battisti compte aujourd’hui parmi les acteurs du marc...


L'ENAC participait au meeting NGAP de l'OACI
13/12/2017 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Le Sommet mondial NGAP de l'OACI a pour objectif de sensibiliser le public aux besoins croissants de professionnels de l'aviation à travers le mond...

Lire aussi :


La filière cadets d'Air France à nouveau d'actualité
05/12/2017 | AEROBUZZ | TRANSPORT AÉRIEN

Air France étudierait actuellement la relance de sa filière « cadets. » De sources concomitantes, un appel d’offres est en cours d’élaboration pour une publicati...


01/12/2017 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | ESPACE

L'Europe avance dans son projet de petite navette spatiale non habitée: l'Agence spatiale européenne a signé jeudi un contrat avec des industriels en vue du développement préli...


27/11/2017 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | DÉFENSE

Dassault Aviation, Safran et Thales continuent leur tournée des PME aéronautiques françaises. Après des rencontres à Bordeaux et Paris en septembre, les trois membres du GIE Raf...