Excellence Interim, une PME qui affiche du volume

Claude Bigeon
31/10/2019 | 1140 mots | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE
Excellence Interim, une PME qui affiche du volume

Mado Ferré est Directrice générale des activités travail temporaire, au sein du Groupe City One, depuis deux ans et demi. Créée il y a presque 15 ans, Excellence Interim est une filiale travail temporaire appartenant au Groupe City One. Mais, quelles sont ses particularités ? Entretien avec Mado Ferré pour mieux comprendre l’ADN d’Excellence Interim.

Aerocontact : Parlez nous d’Excellence Interim. Quelle est son activité principale ?

Mado Ferré : Le Groupe City One est le 2 ème opérateur en France dans la prestation de service,  notamment dans les métiers de l’événementiel et de l’accueil.  Au sein du groupe, Excellence Interim intervient dans le détachement de personnel intérimaire sur une activité généraliste mais néanmoins très reliée au transport aérien. Nous mettons à disposition du personnel dans les métiers de l’aéroportuaire, c’est-à-dire des professionnels de la piste, de l’escale, du nettoyage, de la restauration, du catering, du transport, de la logistique, de la sûreté, de l’ingénierie, des métiers du Tertiaire. Nous avons une gamme assez large de profils qui va du peu qualifié jusqu’à l’ingénieur très expérimenté.

Actuellement quels sont vos besoins en recrutement? Quels sont les profils recherchés ? Quel est le lien entre savoir-faire et savoir être ?

M.F. : Nous sommes beaucoup sollicités pour les métiers du nettoyage, de la sûreté, de la restauration avec profils qualifiés comme les cuisiniers, les métiers du roulant, pour du détachement de chauffeurs Poids lourds au sein des aéroports. Dans le domaine de la sûreté, nous avons beaucoup de candidats, mais les exigences règlementaires sont importantes en termes de formation. Nous sommes confrontés à des obligations de conformité d’agréments, de formations annuelles ou périodiques et de prérequis obligatoires pour intégrer ces postes très codifiés. D’ailleurs, un des challenges de l’intérim est d’avoir des budgets de formation suffisants pour mettre à l’emploi.

Nous favorisons le savoir être, car le personnel travaille face à du public. Dans notre sélection, l’attitude, le savoir être du candidat sont primordiaux. Depuis une dizaine d’années, le savoir être a pris le pas. Face à la clientèle du transport Aérien, l’attitude d’un serveur, d’un agent de nettoyage est capitale. Il sera jugé sur sa manière d’être, de respecter les codes, les horaires, la présentation. 

Comment se situe votre société sur le marché de l’intérim dans l’aéroportuaire?

M.F. : Plutôt bien. Nous sommes une petite PME au sein d’une grande entreprise. Ainsi, nous bénéficions de l’image du Groupe City One qui a une très belle notoriété dans la prestation de service. Nous totalisons plus de 1000 intérimaires par jour dans l’aéroportuaire. Nous avons une relation de proximité avec nos entreprises clientes, car nous ne sommes pas une grosse machine de guerre. Nous fonctionnons comme une PME, mais avec une volumétrie importante.

Pourquoi un candidat postulerait chez vous plutôt que dans une autre agence?

M.F. : Les candidats viennent nous voir, car ils sont souvent déçus par les autres enseignes (manque de suivi, de proximité, d’engagement de mission). Géographiquement, nous sommes proche du RER B à Roissy, dans une zone captive en termes de positionnement géographique et donc stratégique. L’image du Groupe City One a aussi l’effet d’un gros accélérateur. Nous avons une communication simple. Le bouche à oreille est efficace, car les intérimaires peuvent être volatiles.

Ils reviennent  s’ils trouvent  de la qualité. Le rapport humain est essentiel. Il ne faut pas oublier qu’une agence d’intérim a deux clients, l’intérimaire et l’entreprise utilisatrice. Nous avons 78% de fidélisation de nos intérimaires. L’activité intérimaire est très réglementée, notamment par rapport au respect au code du travail. Mais, on peut néanmoins pérenniser l’emploi dans l’intérim en respectant le cadre légal. 

Quelles sont les perspectives d’évolution pour un candidat ?

M.F. : Notre offre de formation est un moyen de naviguer d’un poste à l’autre. Les mutations internes chez Excellence Intérim sont aussi possibles et pourquoi pas vers City One sur des postes plus liés à l’événementiel. Le travail temporaire est souvent une solution pour trouver un 1ERemploi mais pas que. Avec un public sans qualification et un budget formation suffisant, nous arrivons à trouver des solutions d’employabilité dans nos entreprises clientes. Nos intérimaires ont entre 18 et 67 ans, car nous garantissons un emploi. Le secteur de Roissy attire des candidats de toute l’Ile-de-France.

Parlons formation ?

M. F. : Nous avons renforcé notre budget formation pour proposer du personnel prêt à l’emploi aux entreprises du secteur de Roissy Cdg.  Il faut rappeler que le transport aérien est très réglementé. L’ensemble de  nos intérimaires doit être équipé d’un badge de sureté pour accéder aux postes de travail. Depuis 2011, la sûreté a été renforcée sur tous les axes. Détacher un candidat aujourd’hui prend du temps et suppose une prise en charge financière conséquente. Nous nous sommes donnés les moyens de répondre à ces nouvelles exigences.

Propos recueillis par Claude Bigeon

Les offres d'emploi Excellence Interim


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Le Groupe ISAE signe des conventions de partenariat avec ELISAAEROSPACE et l’EIGSI et renouvelle sa collaboration avec l’ESTIA
18/02/2020 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Le 6 février dernier, le Groupe ISAE (ISAE-SUPAERO, ISAE-ENSMA, ESTACA, SUPMÉCA et École de l’Air) signait des conventions de partenariat av...


Bombardier annonce sa décision stratégique de se concentrer sur l’aviation d’affaires et son intention d’accélérer son désendettement par la vente de son secteur d’activité Transport à Alstom
18/02/2020 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

- Bombardier, un leader mondial de l’aviation d’affaires, est en bonne position pour rivaliser sur le marché des avions d’affaires- Alstom acq...


Hydrogène pour le futur : ENAC ALUMNI
13/02/2020 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Découvrez l'exposition So White à l'ENAC (Galerie Léonard de Vinci) du 30 janvier au 26 mars 2020 !Après notre futur dans l&rs...

Lire aussi :


19/02/2020 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

General Electric (GE) maintient son ambition de renforcer sa trésorerie cette année, en dépit des déboires du Boeing 737 MAX dont il co-fabrique le moteur via une co-entrepri...


Le Twin Otter série 400 fête ses dix ans
19/02/2020 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Cela fait dix ans que le Twin Otter a redécollé. Viking a célébré le 16 février l'anniversaire du décollage du premier DHC-6-400 à Calgary. En 2010, l'avionneur canadien a en effet ...


19/02/2020 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Boeing prévoit de renforcer les contrôles sur les 737 MAX non livrés aux clients après avoir retrouvé des débris dans les réservoirs de carburant de certains appareils actuellement ...