Technicien laboratoire


© AFPA
Travaillant dans le secteur de l’aéronautique, l’automobile, la mécanique, le numérique ou autre, le technicien laboratoire vérifie que les produits ont les performances recherchées, et respectent les normes de sécurité et de qualité exigées, avant la mise sur le marché.

Missions


• Veiller à la conformité de fonctionnement des instruments et équipements de laboratoire
• Montage et réalisation des tests et essais sur des engins aéronautiques
• Identifier les non-conformités et réaliser les ajustements techniques nécessaires
• Rédaction d’une synthèse des résultats d’essais
• Délivrance de certificats de conformité
• Conception et fabrication de nouveaux produits

Compétences


• Connaissances approfondies de son secteur : aéronautique, électronique, informatique, mécanique, aérodynamique…
• Bonne maîtrise des méthodes de mesure physique, d’analyse physico-chimique, logiciels de CFAO
• Aptitudes à la rédaction de compte-rendu d’essais
• Connaissance des logiciels de simulation

Formation


Le métier de Technicien Laboratoire est accessible par un bac+2, notamment un BTS en Systèmes numériques ou Electrotechnique, un DUT en Mesures Physiques, Génie Electrique et informatique industrielle, ou encore Génie Mécanique et Productique. Après une formation continue ou la VAE, le CQPM Technicien d’essais peut également donner accès à ce poste.

Salaire


Le technicien de laboratoire peut toucher un salaire compris entre 1 200 euros et 2 200 euros nets par mois, en fonction de l’expérience et du niveau de qualification.

Évolution de carrière


Avec de l’expérience ou d’autres formations, le technicien de laboratoire pourra accéder au poste de Responsable HSE (Hygiène, Sécurité, Environnement) ou QHSE (Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement), Technicien support clients ou Technicien R&D.

Autres appellations


Technicien d’essais.
• Technicien de laboratoire d’essais.