Bruno Darboux élu à la présidence du Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Aerospace Valley
06/09/2021 | 891 mots | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE
Bruno Darboux élu à la présidence du Pôle de compétitivité Aerospace Valley © Aerospace Valley

À l’occasion de l’ Assemblée Générale Extraordinaire qui s’est tenue le 3 septembre dernier, le Conseil
d’Administration d’Aerospace Valley vient d’entériner l’élection de Bruno Darboux au poste de
Président, en remplacement de Yann Barbaux, qui assurait cette fonction depuis 2017.


Bruno Darboux est actuellement en poste chez Airbus, où il occupe les fonctions de Directeur du
Développement de l’Ecosystème Aérospatial au sein de la Direction des Affaires Corporate du groupe,
qu’il a rejoint en 1998. Dans ce rôle, il supervise les actions visant à ce que l’écosystème aérospatial
européen et mondial s’engage de manière proactive et collective dans le développement de nouvelles
technologies durables et d’une aviation décarbonée.


Bruno Darboux exerce en parallèle plusieurs responsabilités pour le compte de l’industrie
aéronautique et spatiale : au sein du CORAC (Conseil pour la Recherche Aéronautique Civile), du
programme européen SESAR (Single European Sky ATM Research), de l’IAEG, association
professionnelle internationale qui établit des pratiques communes à l’industrie aérospatiale en
matière d’environnement.


« Je suis évidemment ravi de la confiance que me font les administrateurs du Pôle et je mesure la
responsabilité qui m'est confiée. Je suis convaincu qu’Aerospace Valley a un rôle déterminant à jouer
pour le compte de nos filières aéronautiques et spatiales sur nos territoires, à un moment où les
challenges sont nombreux et nouveaux, où les risques sont importants mais où des opportunités
s'ouvrent également. La sortie de crise Covid, le défi environnemental et la nécessaire transition
énergétique, sans oublier les disruptions de marchés et d'acteurs, autant d’enjeux qui nous demandent
de nous réinventer. Pour maintenir notre excellence, nous devons renouveler nos compétences et les
mettre au service du développement économique de nos régions. Dans ce contexte et plus que jamais,
le succès viendra de notre capacité à innover et à collaborer entre acteurs des filières, avec un soutien
institutionnel sans faille et une bonne coordination des programmes régionaux, nationaux et
européens »
, a déclaré Bruno Darboux à l’annonce de son élection.


Diplômé de l’ISAE- SUPAERO en 1985, Bruno Darboux a effectué toute sa carrière au sein de grands
groupes aéronautiques, où il a participé au développement de nombreux programmes d’aéronefs civils
ou militaires.


Il a en effet démarré sa carrière chez Thalès en 1986 comme ingénieur pilotage / guidage, avant de
passer deux ans chez Honeywell aux Etats-Unis en tant qu’ingénieur gestion du vol. Il revient en France
en 1993, pour prendre les fonctions de Responsable de l’Ingénierie Systèmes chez ATR. C’est en 1998
qu’il entre chez Airbus, au poste d’Ingénieur en chef Systèmes et Propulsion pour les programmes
A300 et A310. Il occupera par la suite différentes fonctions au sein du groupe : Responsable du
Développement du cockpit et de l’avionique du programme A400M puis Directeur de l’Ingénierie
Générale des Systèmes, avant d’être nommé en 2015 Responsable des équipes Ingénierie d’Airbus
pour la France.


Il a, à ce titre et en réponse à la crise COVID, participé à définir les besoins de la filière et à obtenir le
lancement d’un important plan de soutien de l’Etat pour la Recherche et le Développement du secteur
aéronautique, en impulsant un élan particulier à la décarbonation de l’aviation.

Au cours de ses différentes missions, Bruno Darboux a initié de nombreuses innovations pour la
sécurité et l'efficacité du transport aérien, et a orienté les travaux de recherche sur les technologies
Zero émission ou Intelligence Artificielle appliquée à l'aviation. Il est rompu à la gestion d’équipes
internationales et à la collaboration avec des partenaires académiques et institutionnels européens,
tant dans le secteur civil que militaire.


Sortir sans écueils de la crise sanitaire, réussir la transition énergétique et environnementale par un
effort d'innovation sans précédent , assurer une nouvelle compétitivité robuste et durable, tels sont
les axes stratégiques fixés par la feuille de route du Pôle, que pilotera désormais Bruno Darboux, avec
le Directeur Général Eric Giraud et l'équipe Aerospace Valley, au service des entreprises aéronautiques
et spatiales sur le territoire aquitain et occitan.


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Kim Daenen est la nouvelle Head of Corporate Communications de Brussels Airlines
22/09/2021 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Sa prédécesseur, Wencke Lemmes, assure désormais le rôle de Head of Customer Expérience, Product and Marketing et reste responsable d...


Corsair : Jérôme Picard est nommé Directeur des Systèmes d’Informations (DSI)
22/09/2021 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Jérôme Picard est nommé Directeur des Systèmes d’Informations (DSI) de la compagnie aérienne Corsair, à partir du 7 sept...


ATR nomme Guillaume Daudin Directeur des Programmes
22/09/2021 | AEROCONTACT | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Guillaume Daudin a été nommé Directeur des Programmes d'ATR, constructeur numéro un mondial d’avions régionaux. Depuis le ...

Lire aussi :


L'Europe aurait besoin de plus de 8 700 avions neufs d'ici 2040, selon Boeing
21/09/2021 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Pour Boeing, la crise sanitaire actuelle est certes très difficile mais pas insurmontable. L'avionneur a récemment publié ses prévisions commerciales sur vingt ans et a réalisé un...


Aviation décarbonée : les carburéacteurs durables en ébullition
21/09/2021 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Les Biocarburants Aériens Durables (SAF - Sustainable Aviation Fuel) prennent une place importante dans les objectifs de réduction des émissions de CO2 du transport aérien. Ce...


La décarbonation de l'aviation face à deux immenses défis
21/09/2021 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Le transport aérien produit près d'un milliard de tonnes de CO2 par an. C'est considérable, mais cela ne représente que 2% des émissions d'origine humaine. Sur ce constat, les ...