Randstad et Expectra préparent l'aéroday alors que croissent les besoins en recrutement

Émilie Drab
31/05/2022 | 1983 mots | AEROCONTACT | CARRIÈRE
Randstad et Expectra préparent l'aéroday alors que croissent les besoins en recrutement © Randstad

Après deux ans de trou d’air lié à la pandémie de covid-19, le secteur aéronautique connaît de
nouveau de très forts besoins en recrutement. Le groupe randstad est en première ligne pour
répondre à ces besoins. Et pour attirer davantage l’attention sur le secteur, le groupe organise
l’aéroday le jeudi 16 juin, dans toutes ses agences spécialisées dans l’aéronautique et le spatial en
France.

Nathalie Rieu, responsable Centre expert aéronautique France et référente métiers de
l'aéronautique chez randstad, Elodie Chabot, Business manager chez randstad (Pays de la Loire), et
Jonathan Periquet, Manager division aéronautique, défense et spatial chez expectra, exposent les
problématiques auxquelles ils sont confrontés et présentent cet aéroday.

Pouvez-vous présenter brièvement randstad et expectra ?

Elodie Chabot : Le groupe randstad existe depuis les années 60, nous sommes un acteur majeur du
recrutement. Nous possédons 900 agences à travers la France pour être au plus proche de nos clients
et de nos intérimaires afin de mieux cibler nos actions de recrutement. Nous avons également créé
des centres experts, notamment aéronautiques. Ceux-ci se situent sur les cinq grands bassins
aéronautiques : l’Ile-de-France, les Pays de Loire, l’Occitanie, la région PACA, et la nouvelle Aquitaine.
Nous avons aussi des agences sur le reste du territoire qui ont également une forte activité
aéronautique.

Jonathan Periquet : Expectra fait partie du groupe randstad et est spécialisé dans le recrutement des
cadres. Nous sommes aussi présents sur les grands bassins où se trouvent nos clients, pour plus de
proximité : Toulouse, Aix-en-Provence, Nantes et Paris. Nous travaillons aussi bien avec de grands
donneurs d’ordres (Airbus, Safran, Daher, Dassault…) que des PME.

Pourquoi cette spécialisation aéronautique pour certaines agences et comment se traduit-elle ?

JP : Dans le réseau expectra, il y avait initialement des agences spécialisées en ingénierie qui
concernaient divers secteurs (bâtiment, médical, aéro…). Expectra a créé sa première unité dédiée à
l’aéronautique à Toulouse aussi bien pour Airbus que pour la sous-traitance. Cela a fait boule de
neige chez expectra. Toutes les agences orientées ingénierie sur les bassins aéronautiques ont donc
mis en place des équipes expertes métiers. Ce qui nous permettra à l’horizon 2023 de posséder une
véritable communauté aéronautique.

Nathalie Rieu : Dans le réseau randstad, nous avons un centre expert aéronautique qui fédère toutes
les agences spécialisées. Pour apporter une plus-value à nos clients et nos talents, les nouveaux
collaborateurs sont formés sur la partie technique des métiers.

E.C : Cette spécialisation nous a permis également de lier des partenariats historiques avec les
institutionnels, les écoles ou encore les organismes de formation. Cela nous permet de mettre en
place des actions pour répondre aux besoins de recrutement de nos clients. Dans le réseau randstad,
les agences spécialisées aéronautiques font partie d’une véritable communauté pour échanger et
partager les idées.

Quelle est votre politique de formation ?

NR : Nous nous sommes rendu compte qu’il n’y avait plus beaucoup de personnes disponibles sur le
marché de l’emploi avec les formations et l’expérience requises. Historiquement, nous avons
toujours formé pour nos clients. Aujourd’hui, plus que jamais, nous initions des formations sur des
métiers pénuriques avec nos partenaires.

EC : Avec la crise sanitaire, beaucoup de professionnels ont déserté le secteur de l’aéronautique.
Aujourd’hui, il faut recréer la compétence, la formation est la voie royale. Nous mettons en place des
informations collectives très régulièrement pour présenter les métiers et les formations possibles.
Nous accompagnons les personnes intéressées par cet environnement, pour construire leur projet
professionnel et découvrir la rigueur et la technicité que requiert cette activité.

Comment ont évolué les besoins par rapport à la période précédant la crise sanitaire ?

NR : Certains métiers connaissaient déjà une pénurie avant la crise, notamment les ajusteurs, les
mécaniciens… Nous avons les mêmes problèmes aujourd’hui, si ce n’est que nous avons en plus
perdu beaucoup de professionnels expérimentés. L’aéronautique a perdu un peu de son attractivité.
Les dix dernières années, le secteur a récupéré beaucoup de personnes venant d’autres secteurs
d’activité, en se disant que c’était un secteur d’avenir. La crise sanitaire a favorisé le mouvement
inverse en montrant que le secteur pouvait subir malheureusement les mêmes revers que les autres.

JP : Avec la reprise, je constate que nos clients font un peu moins appel à de l’intérim et davantage à
du recrutement en CDD et CDI. Cela s’explique : beaucoup de personnes sont parties, souvent des
piliers en termes d’expérience, et il faut les remplacer de manière pérenne. Du côté d’expectra, 80%
des besoins de nos clients sont du recrutement en CDD et CDI aujourd’hui. Je pense que les sociétés
sont déstabilisées face à une reprise plus forte et plus rapide que prévu et le manque de main
d'œuvre.

EC : Effectivement, nous avons des besoins en intérim mais aussi en CDD-CDI. Et le CDI intérimaire
reste le moyen le plus sûr de pérenniser les postes et d’offrir des missions variées.

Et quels sont les métiers les plus recherchés ?

NR : Aujourd’hui, tous les métiers de la production sont en tension : ajusteurs, mécaniciens, câbleurs,
tout ce qui est usinage et contrôle… C’est général.

EC : Nous avons beaucoup de métiers sur la partie production mais les plus demandés sont les
ajusteurs, les mécaniciens et les câbleurs-électriciens. L’ajusteur monte et assemble des éléments de
structure métalliques ou composite d’un aéronef. Le mécanicien monte des systèmes ou des
équipements mécaniques et peut en faire la réparation. Quant au câbleur-électricien, il monte des
systèmes ou des équipements électriques et peut en faire aussi la réparation. Nous recherchons
également d’autres métiers comme, les drapeurs, les chaudronniers et sur la partie méthodes.

JP : Côté cadres, il y a un grand besoin d’ingénieurs : en supply chain, en logistique, en mécanique et
dans le secteur des achats (exemple : approvisionnement). Il y a une vraie pénurie sur ces métiers, et
cela commence à se tendre sur les métiers de contrôleur de gestion. Aujourd’hui, il y a une forte demande générale dans le secteur de l’aéronautique. Expectra comme randstad interviennent sur toute la chaîne de production d’une société. Si vous êtes à la recherche d’un emploi, n’hésitez pas à nous contacter, nous avons encore plein de postes à pourvoir.

Comment attirer les candidats potentiels ?

JP : Il y a différents leviers : nos opérations de parrainage entre intérimaires, le sourcing sur les
réseaux sociaux, notre présence sur les différents salons professionnels, … Et bien entendu la
formation et la reconversion professionnelle de nos collaborateurs et de nos candidats.

EC : Nous avons également de nombreux partenariats avec différents acteurs touchant les jeunes,
par exemple le V and B où nous organisons des jobs datings.

NR : Nous travaillons aussi depuis plusieurs années sur la diversité qui est une valeur importante
pour le groupe randstad.

Et il y a l’aéroday en juin.

NR : C’est un événement que nous avons voulu national, organisé par randstad et expectra le jeudi
16 juin.

JP : L’aéroday c’est vraiment la journée dédiée à l’aéronautique pour le groupe randstad. Les
agences expectra et randstad participantes ont organisé des animations et des surprises autour de
l’aéronautique pour rencontrer nos futurs salariés et nos clients.

EC : En effet, l’idée est de réaliser une journée où les candidats seront mis à l’honneur. Ils pourront
participer à des jobs datings mais également à des ateliers sur différents thèmes : la construction de
leur CV, la préparation d’entretien d’embauche, la reconversion professionnelle, la diversité ou la
sécurité. Ce sera également le moment pour eux d’obtenir des informations pour se préparer à
rejoindre le secteur aéronautique. Nous espérons que les candidats seront curieux de tester toutes
ces animations. Il y a également un jeu concours national pour faire gagner des lots à tous ceux
présents à l’aéroday.

Retrouvez les équipes randstad et expectra à l'aéroday, la journée nationale de l’aéronautique et du
spatial. Venez à leur rencontre, ils ont hâte de vous présenter leurs offres d'emploi et de vous
conseiller dans le cadre de votre projet professionnel.

Voici la liste des agences participantes à l’aéroday :

  • Agence randstad de Méaulte (80)
  • Agence randstad de Colombes (91)
  • Agence randstad de Montoir de Bretagne (44)
  • Agence expectra de Nantes (44)
  • Agence randstad de Rochefort (17)
  • Agence randstad de Pessac (33)
  • Agence expectra de Bordeaux (33)
  • Agence randstad de Colomiers (31)
  • Agence expectra de Toulouse (31)
  • Agence randstad de Figeac (46)
  • Agence randstad de Bayonne (64)
  • Agence randstad de Vitrolles (13)
  • Agence expectra d’Aix-en-Provence (13)
  • Agence de ranstad de Pau (64)

Pour vous inscrire et pour connaître les lieux et horaires de l’aéroday pour randstad, veuillez vous
rendre ici.

Pour vous inscrire et pour connaître les lieux et horaires de l’aéroday pour expectra, veuillez vous
rendre ici pour les événements expectra.

Pour consulter les offres d’emploi dans le secteur de l’aéronautique pour randstad, rendez-vous ici.

Pour consulter les offres d’emploi dans le secteur de l’aéronautique pour expectra, rendez-vous ici.


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Tarmac Aerosave : Job dating 29 juin 2022
22/06/2022 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Prendre soin des avions est ta passion ? TARMAC aerosave est ta destination ! Job dating  :Le 29 juin 2022 de 16h00 à 20h00 au Musée ...


De nouvelles opportunités s’ouvrent chez Horizons Academy !
17/06/2022 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Depuis le début de l’année, le trafic aérien ne fait qu’augmenter. Dans les aéroports européens, il a atteint au mois de...


MICEFA : un partenariat de l'IPSA tourné vers l'Amérique du Nord !
16/06/2022 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Créée en 1985 afin de promouvoir la coopération scientifique et culturelle entre la France et l’Amérique du Nord anglophone, la&...

Lire aussi :


Randstad et expectra préparent l'aéroday alors que croissent les besoins en recrutement
31/05/2022 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | INDUSTRIE TECHNOLOGIE

Après deux ans de trou d'air lié à la pandémie de covid-19, le secteur aéronautique connaît de nouveau de très forts besoins en recrutement. Le groupe Randstad est en première ligne...


L'école de pilotage d'Airbus pousse les murs à Angoulême pour répondre aux futurs besoins massifs des compagnies aériennes
23/03/2022 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | CARRIÈRE

Airbus Flight Academy Europe (AFAE), filiale à 100% d'Airbus, a inauguré son nouveau campus à Angoulême le 2 mars. Le centre de formation ab-initio de l'avionneur en Europe a ...


Hubworkair se développe dans le reclassement en collaboration avec Airbus
06/04/2021 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | CARRIÈRE

Avec la crise liée à la pandémie de SARS-CoV-2, les problématiques du marché de l'emploi aéronautique se sont complètement inversées en un an. Alors que le secteur recrutait en masse ...