« La richesse de Regio Lease est de bénéficier de certifications sur plusieurs types d'avions et de diversifier son domaine d'intervention »

Pascale Kroll
13/12/2018 | 949 mots | AEROCONTACT | CARRIÈRE
« La richesse de Regio Lease est de bénéficier de certifications sur plusieurs types d'avions et de diversifier son domaine d'intervention  » © Laurent Le Minh Loc, Président dirigeant responsable de Regio Lease

Un entretien avec Laurent Le Minh Loc, Président dirigeant responsable de Regio Lease

Pouvez-vous nous présenter Regio Lease en quelques mots ?

Regio Lease est une société de conseil en gestion de la navigabilité, avec 3 pôles d’expertise : la gestion continue de la maintenance et de la navigabilité, la revue de la maintenance et de la navigabilité, et le conseil pour les immatriculations et des transitions d’aéronefs entre deux Locataire (Compagnie).

Elle a été créée en 2006. Nous sommes vingt permanents, principalement des ingénieurs en aéronautiques issus des écoles telles que l’Estaca, Ipsa, Ima (Institut de maintenance aéronautique), ou des techniciens issus d’IUT comme l’institut Amaury de la Grange ou Ville d’Avray) et dix consultants externes. 683 avions sont passés entre nos mains depuis notre création.

Nous sommes situés à Rungis, proche de l’aéroport d’Orly. Nous sommes certifiés EASA (European Aviation Safety Agency) et BCAA (Bermuda Civil Aviation Authority), Caïman, Guernesey et Ile de Man, ainsi que des certifications qualité Iso 9001, EN 9100.

Combien allez-vous recruter de personnes en 2019 ?

En 2018, nous avons réalisé quatre recrutements et en escomptons deux ou plus en 2019. Nous avons évolué dans les profils de recrutement. Historiquement, nous recherchons des ingénieurs, des BTS aéronautiques ou des licences. Nous prenons des jeunes diplômés sortant de l’école ou des personnes ayant davantage d’expérience professionnelle, dans les entreprises aéronautiques ou compagnies aériennes.

Nous avons une politique de stage affirmée dans certaines écoles (Estaca et Ipsa principalement). C’est un bon filon pour recruter. Les stages de six mois nous permettent de mieux apprécier leur savoir-être. Nous avons complété cette politique de stage par une campagne de recrutement sur les différents jobboards.

Nous faisons également appel à des consultants indépendants afin d’être plus flexible et agile sur la demande des clients. Ils ont de dix à vingt-cinq ans d’expérience.

Quelles sont vos principales difficultés pour recruter ce type de profils ?
Il y a plus d’offre que de demande. Ce qui contribue à gonfler les prétentions salariales des jeunes diplômés. Nous constatons qu’elles sont plus élevées qu’il y a trois ans. Nous sommes obligés de proposer les mêmes salaires afin de respecter la grille de salaire interne et ne pas créer de déséquilibre.

Comment arrivez-vous alors à résoudre cette équation impossible et les recruter ?

Face à cette pression du marché, nous avons toujours des réponses. Nous proposons ainsi une offre diversifiée et attrayante pour les jeunes. Notre richesse est de bénéficier de certifications sur plusieurs types d’avions, d’avoir une diversité importante dans nos domaines d’interventions . Nous leur offrons la possibilité de travailler sur différents avions, de toucher à la gestion de projet, aux coûts de maintenance, à la refonte complète d’aéronefs dans leur documentation. Ce sont de nombreux sujets qu’ils n’auront pas eu la possibilité d’aborder  s’ils avaient été embauchés dans des compagnies aériennes. Certains sont prêts à percevoir une rémunération moindre pour développer leur employabilité. Nous réalisons en outre beaucoup de formations, ainsi que des missions à l’étranger.

Pouvez-vous détailler cet aspect formation et missions hors hexagone ?

Nous proposons des formations de familiarisation générale sur un avion donné, d’une durée d’une semaine environ, ainsi que toutes les formations réglementaires. Nous dispensons également des formations en interne notamment sur la navigabilité et la revue de navigabilité.

Nos nouvelles recrues ont en outre la possibilité d’effectuer des missions en Europe et dans le monde, dont beaucoup en Asie du sud est. Cela leur est accessible au bout d’un an d’expérience chez nous, de une semaine à un mois environ, et cela plusieurs fois dans l’année..

Si vous aviez un message à faire passer aux candidats potentiels quel serait-il ?

Les compagnies aériennes et les propriétaires d’avions sous-traitent davantage leurs gestion de la maintenance . Aujourd’hui, notre croissance est très grande (une croissance à deux chiffres depuis trois ans), nous avons des impératifs de recrutement. Notre salut vient de notre rapidité à répondre et à servir le client. Ce qui signifie que le candidat doit capter rapidement et savoir apprendre constamment et bien sûr rapidement.

Nous recherchons des personnes rigoureuses mais ayant surtout le sens du travail en équipe. Le savoir des uns et des autres doit se partager, de façon à faire monter chacun en compétences. Il faut redistribuer les savoirs !

> En savoir plus sur Regio Lease


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Le CFA des Métiers de l'Aérien propose 813 contrats en alternance pour la rentrée de septembre 2019
17/01/2019 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

L’AFMAé a su anticiper la montée en cadence des besoins de ses entreprises partenaires de l’industrie aéronautique et du transport a&e...


TBS inaugure The Kube, son Learning Lab
17/01/2019 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Le 10 janvier 2019, TBS et l’ensemble de ses collaborateurs ont inauguré The Kube (Knowledge Universal Brain Education), le Learning Lab de l’&eacut...


Participez aux États de l'Air - Master Class d'ENAC Alumni
17/01/2019 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

ENAC Alumni organise la 1re édition des États de l’Air jeudi 7 février 2019, à partir de 9h00.Venez échanger avec des experts ...

Lire aussi :


L'EPNER doit « maintenir un haut degré de compétences »
06/09/2018 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | CARRIÈRE

Depuis 1946, l'École du personnel navigant d'essais et de réception (EPNER) forme les futurs pilotes et ingénieurs dédiés aux essais en vol des aéronefs, aussi bien civils que mi...


26/07/2018 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | CARRIÈRE

La nouvelle Direction de la maintenance aéronautique devrait procéder à des recrutements d'ingénieurs civils, pour renforcer ses effectifs, ceux-ci étant, à l'heure actuelle, majo...


22/05/2018 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | CARRIÈRE

Les images chocs du DRH d'Air France, chemise arrachée par des manifestants, avaient eu un retentissement mondial. Rejugés en mars dans cette affaire, douze salariés et ex-...