« Chez Manaero, nous recrutons et formons en maintenance aéronautique nos salariés intérimaires. »

Stéphanie Pansier
21/02/2019 | 1349 mots | AEROCONTACT | CARRIÈRE
« Chez Manaero, nous recrutons et formons en maintenance aéronautique nos salariés intérimaires. » © Nicolas Cabanel, Directeur Général Adjoint

À l’aube de son premier anniversaire, nous avons souhaité en connaître davantage sur Manaero, une nouvelle agence d’intérim spécialisée dans la maintenance aéronautique (MRO) fondée en 2018 par le groupe Sabena Technics. Entretien avec Nicolas Cabanel, Directeur Général Adjoint.

Pouvez-vous nous présenter Manaero en quelques mots ?

Manaero est une société d’intérim spécialisée dans les métiers de la maintenance aéronautique (MRO) fondée il y a tout juste un an, par Sabena Technics. Implantée en région parisienne à Ivry sur Seine, elle a été créée en mars 2018 pour répondre aux besoins de personnel qualifié dans les métiers de la maintenance mais aussi pour accompagner Sabena dans sa croissance. En effet, dès que nous en avons la possibilité, nous essayons de placer nos intérimaires en CDI au sein du groupe. 

Quels sont vos clients ?

Sabena est évidemment notre client principal, mais nous sommes ouverts à d’autres sociétés qui ont des besoins dans les métiers de la maintenance aéronautique. Nous avons déjà quelques clients externes au groupe Sabena comme Aertec, Erma, iGO solutions, Airmain qui est basée en Afrique. Nous mettons tout en œuvre pour placer nos intérimaires au sein des compagnies aériennes et autres grands acteurs de la maintenance aéronautique.

Vous êtes une jeune entreprise, combien comptez-vous de salariés à ce jour ? 

Nous comptons actuellement 3 salariés à plein temps mais 70 à 80 intérimaires spécialisés dans la maintenance aéronautique. Nous avons une démarche sincère d’embauche, c’est pourquoi notre objectif est de recruter afin de compter d’ici les deux prochaines années 180 intérimaires à temps plein, dont 50% seraient employés par Sabena et 50% chez d’autres sociétés (compagnies aériennes et MRO).

Quels sont les profils que vous recherchez actuellement et comment les recrutez-vous ?

Nous recherchons des profils spécialisés dans la maintenance aéronautique, des techniciens qualifiés ou en voie de qualification à la licence part.66 B1/B2 (ndlr. modules B1 mécanicien et B2 avionique), mais également des chaudronniers, des câbleurs, des ajusteurs, des techniciens cabines, etc. Certains intérimaires veulent le rester jusqu’à la fin de leur carrière, mais certains sont des débutants qui n’arrivent pas à trouver un emploi pérenne, nous essayons donc de placer ces derniers en vue d’acquérir de l’expérience et basculer sur un CDI.

Aerocontact nous soutient depuis le début, la majorité des intérimaires recrutés l’ont été grâce au site. Cela dit, de nombreuses embauches ont aussi été faites via le bouche-à-oreille, généralement d’un intérimaire à un autre.

Vous dites que vous recherchez des techniciens qualifiés ou en voie de l’être, cela veut dire que Manaero met en place des sessions de formation ?

En effet, Manaero forme car c’est au final plus simple. À travers un partenariat avec un centre de formation agréé part. 147 de Sabena Technics, il est possible d’accéder à des qualifications de type en maintenance aéronautique, notamment sur Airbus A330 et Boeing 737. C’est un investissement important (environ 8500 € par technicien, hors coûts salariaux) pour une formation qui durent de 8 à 12 semaines. Nous nous greffons aux qualifications de Sabena Technics puisqu’il reste souvent quelques places, certains intérimaires peuvent donc en bénéficier. Depuis le début, 9 d’entre eux ont pu suivre des qualifications de type. Nous parlons ici d’accompagner nos techniciens vers la licence européenne EASA Part.66 B1/B2 sur un premier avion, en quelque sorte le sésame jusqu’à la fin de leur carrière.

C’est donc très intéressant pour ces techniciens de rejoindre Manaero.

Disons que rejoindre Manaero c’est avoir accès à des métiers intéressants et très variés dans la maintenance aéronautique. C’est aussi la possibilité d’accéder à des formations qualifiantes pour des métiers recherchés.

Nous sommes une petite structure spécialisée qui va s’étoffer, puisque nous souhaitons d’ici fin 2020 passer de 70 intérimaires équivalent temps plein à 180. Cependant, nous comptons conserver une gestion et une approche humaines. Jusqu’ici nous faisons en sorte d’écouter les personnes en face de nous et l’on essaye de leur apporter des postes qui leur conviennent afin de s’épanouir.

Le fait d’être une structure à taille humaine et d’avoir une connaissance parfaite de ce secteur, permet d’offrir une réactivité et une approche personnalisée, tant aux entreprises qu’aux salariés intérimaires.

Combien de temps durent les missions et débouchent-elles sur un CDI ?

Les missions sont généralement courtes mais sont beaucoup renouvelées. Il est donc possible de travailler assez fréquemment et cela pendant plusieurs mois. Concernant les CDI, dès que cela nous est possible, nous essayons de placer nos intérimaires. En un an, nous avons déjà placé 6 ou 7 intérimaires en CDI.

La maintenance aéronautique est un marché très convoité, notamment de par le vieillissement des flottes civiles, la tendance va s’amplifier dans les années à venir. Le recrutement dans ce secteur doit donc être prolifique, non ?

Oui, il y a beaucoup d’opportunités dans notre domaine d’activité, mais peu de candidats « matchent » avec ces opportunités justement. C’est pour ça que Manaero a été créée, afin d’aider à répondre à la pénurie de main d’œuvre actuelle.

Les évolutions en interne chez Sabena Technics (actionnaires, rachat, nouveaux hangars peintures, etc.) ont elles une influence sur sa filiale Manaero ?

Cela influe c’est certain, mais c’est surtout de bon augure car ce sont les investisseurs qui amènent du travail et des besoins grandissants. Disons que ça permet de justifier encore plus de notre existence.

La 53e édition du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace a lieu au mois de juin de cette année. Y serez-vous ?

Vous pourrez effectivement nous retrouver sur le stand de Sabena Technics.

Enfin, que pouvons-nous vous souhaiter pour l’année 2019 ?

Essayer de finir à 120 intérimaires serait bien, avec 30% des salariés intérimaires placés à l’extérieur du groupe Sabena, chez d’autres sociétés. Nous avons également pour but de finir l’année 2019 avec un résultat à l’équilibre, soit avec un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros.  

> Manaero recrute!


Newsletter d'actualités aéronautiques

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d'actualité hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Jobdating : entreprises et IPSAliens ont rendez-vous en ligne, du 30 juin au 3 juillet 2020
25/05/2020 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Pour permettre aux étudiants de 4e et 5e années ainsi qu’à ses diplômés de rencontrer d...


Malgré la crise, l’ISAE-SUPAERO constate une hausse du nombre de candidats
14/05/2020 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Tandis que les enfants reprennent progressivement le chemin de l’école, la rentrée universitaire dans les établissements supérieurs e...


COVID-19 : dates des concours ENAC reportées - l'ENAC annonce de nouvelles dates
11/05/2020 | AEROCONTACT | CARRIÈRE

Alors que le déconfinement lié à l'épidémie de Covid-19 démarre en France, l'ENAC annonce les dates les &ea...

Lire aussi :


Magnetic MRO s'adapte rapidement à la crise en proposant des modifications cabine temporaires pour les besoins en transport sanitaire
09/04/2020 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | MAINTENANCE / MRO

La société estonienne Magnetic MRO propose à ses clients des modifications cabine temporaires adaptées aux transports de marchandises médicales pour les avions dédiés au transport...


ANALYSE : Quels impacts pour le secteur de la MRO?
02/04/2020 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | MAINTENANCE / MRO

La pandémie de Covid-19 touche évidemment de plein fouet le secteur de la maintenance aéronautique, une grande partie de la flotte mondiale d'avions commerciaux étant amenée à êtr...


MRO : signature d'un accord stratégique entre S7 Technics et Satair pour la Russie et les pays de la CEI
11/03/2020 | LE JOURNAL DE L'AVIATION | MAINTENANCE / MRO

S7 Technics annonce avoir signé un accord de stock en consignation avec Satair. Ce partenariat stratégique va permettre d'élargir la portée des capacités de maintenance de la s...