Conseils CV et recrutement : L'entretien
Objectif CV

Accueil OCV :: L'entretien :: Comment se passe la négociation ?

2 - Comment se passe la négociation ?

Par Anne-Claire Dugas, dernière mise à jour le 14/12/2019

Ne perdez jamais de vue que cela reste une négociation et donc un dialogue ; chaque partie doit écouter l’autre, ne restez pas bloqué sur vos idées. Si vous êtes plus souple, vous parviendrez à négocier d’autres avantages en compensation.

Face à vous, le recruteur a lui aussi en tête une idée de salaire à vous proposer, mais ses propositions ne seront sans doute pas les vôtres.

Au final, vous devez arriver à ce que les deux parties soient satisfaites, chacun d’entre vous va devoir réfléchir à ses exigences et ne pas rester trop sur ses positions. Néanmoins, vous devez avoir en tête un minimum que vous ne voulez pas franchir (de par votre expérience, vos qualifications et les salaires habituellement pratiqués) pour conserver un objectif et ne pas baisser continuellement vos prétentions.

Si le salaire proposé vous paraît bas, renseignez-vous afin de savoir si vous bénéficiez d’avantages en nature, qui dans beaucoup de cas ne sont pas trop compliqués à obtenir, et ce qu’ils recouvrent.

Ce que l’on entend par avantages en nature au sein de l’entreprise, ce sont les tickets restaurant, la voiture de fonction, le téléphone portable, les chèques voyage, les tarifs préférentiels pour la presse, des centres culturels, des salles de sport, des loisirs… Mais retenez que « je ne peux négocier que ce qui est négociable » !

Les « + »

Participation : obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés, le montant est variable en fonction des résultats de l’entreprise et bloqué pendant 5 ans (sauf certaines circonstances). Exonéré d’impôts, elle est sous trois formes possibles : PEE, compte courant rémunéré ou valeurs mobilières.

Intéressement : facultatif, directement disponible pour le salarié, imposable (sauf dans le cadre d’un PEE).Cette épargne salariale permet au salarié de tirer bénéfices des résultats de l’entreprise dans laquelle il évolue.

PEE : Plan d’Epargne Entreprise est un moyen pour les salariés d’une entreprise de constituer un capital mobilier grâce à elle. Ce plan est ouvert à tous les salariés. Dans certaines entreprises, une ancienneté est demandée mais elle ne peut pas être supérieure à trois mois. Trois options sont offertes au salarié dans le choix de son investissement : fonds communs de placement, actions de l’entreprise ou SICAV. Le salarié ne peut pas avoir accès à cet argent pendant les 5 premières années

PEI : Plan d’Epargne Interentreprises : même principe que le PEE mais pour les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et TPE (Très Petites Entreprises)

PPESV : Plan Partenarial d'Epargne Salariale Volontaire : deux types de PPESV existent. L’un fonctionne comme le PEA mais les sommes sont bloquées 10 ans. Le second fonctionne comme le PEE et, chaque année, les mises investies sont bloquées pour 10 ans. Le PPESV ne peut pas être mis en place avant un PEE et un PEI.

PEA : Plan d’Epargne en Actions : Selon l’entreprise dans laquelle vous allez entrer, vous pouvez également bénéficier d’avantages propres à l’entreprise. Ainsi, les salariés d’entreprises comme EDF, France Télécom ou Air France ont des tarifs préférentiels, des factures quasiment gratuites et d’autres avantages en travaillant au sein de l’entreprise. Il est intéressant au moment de la négociation de savoir quels sont les petits « + » qu’offre votre future entreprise, mais vous ne devez pas présenter cela comme un dû, soyez délicat dans votre façon de vous renseigner !

L’entreprise peut également vous faire bénéficier de stock options (ou plan d’option sur actions) : l’entreprise permet à certains salariés d’acquérir des actions de la société dans des conditions avantageuses.

Grande partie suivante :
3 - SALAIRE BRUT OU SALAIRE NET ?

© Copyright 2019 AEROCONTACT / OBJECTIF CV tous droits réservés
A - L'entretien
a - Premier contact téléphonique
b - Les différentes sortes d'entretien d'embauche
1 - L'entretien en face à face
2 - L'entretien collectif
3 - L'entretien face à un jury
4 - L'entretien ambulatoire
c - Les questions de l'entretien
d - L'entretien
1 - Règles de savoir-vivre
2 - Derniers conseils avant l'entretien
3 - Les techniques d'entretien: comment se vendre
3.1 - Méthode Soncas
3.2 - Autres méthodes de négociation
4 - La communication non verbales / communication gestuelle
4.1 - Le paraître
4.2 - La posture au cours de l'entretien
4.3 - Langage du corps, les mains, les yeux et le visage
4.4 - Langage: savoir parler
5 - les tests
5.1 - La graphologie
5.2 - La PNL ou Programmation NeuroLinguistique
5.3 - L’astrologie et numérologie
5.4 - Les tests de compétence
5.5 - Le 16PF de Cattel
5.6 - Le SOSIE
5.7 - Le test de Sigmund
5.8 - Le PAPI
6 - Les tests projectifs
6.1 - Le Rorschach
6.2 - Le test de Rosenzweig
6.3 - Le TAT
6.4 - Le test de l'arbre
6.5 - Le test du village
7 - Autres tests psychologiques rarement soumis
7.1 - Le test des couleurs
7.2 - Le test EAE
7.3 - Le test des phrases
8 - Un "trou" dans le C.V.
e - Négocier son salaire
1 - Préparation à la négociation.
2 - Comment se passe la négociation ?
3 - Salaire brut ou salaire net ?
f - Après l'entretien
B - Contrat de travail
a - Les précautions relatives au contrat de travail
b - Le Contrat à Durée Indéterminée (CDI)
c - Le Contrat Nouvelles Embauches (CNE)
d - Le Contrat à Durée Déterminée (CDD)
e - Le Contrat à Durée Déterminée (CDD Senior)
f - Autres types de contrat de travail.
g - Le cas du personnel navigant
C - L'entretien : les différentes étapes